DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ligue 1: Lyon déjà en chantier avant l'été

Ligue 1: Lyon déjà en chantier avant l'été
Taille du texte Aa Aa

La course au podium derrière l'ogre PSG entre dans son dernier virage: Lyon, 3e, reçoit dimanche (21h00) Lille, 2e avec six points d'avance. Avec toujours, au-dessus de la tête, les spéculations sur son futur entraîneur et la constitution de son effectif.

L'avenir de Bruno Genesio a été le fil rouge de la seconde moitié de saison lyonnaise, l'élimination du club en demi-finale de la Coupe de France par Rennes et deux défaites contre Dijon (3-1) et Nantes (2-1) en Ligue 1, ayant précipité les choses.

Genesio, 52 ans, a finalement renoncé à briguer une prolongation de son contrat au-delà du 30 juin, sous la pression des groupes d'ultras et suivant sans doute l'avis de Jean-Michel Aulas, confronté à un climat nauséabond autour du club.

Depuis, l'ambiance s'est apaisée et deux victoires contre Angers (2-1) et Bordeaux (3-2) ont relancé l'OL.

Faut-il encore en appeler à l'"union sacrée" pour bien finir la saison ? "Je ne peux pas faire plus que ce que j'ai fait, à part me mutiler. Union sacrée ou pas, il faut gagner", a prévenu Bruno Genesio devant la presse.

"Le but de mon annonce était de ramener calme, sérénité et confiance autour de l'équipe, des éléments indispensables, essentiels. Je pensais même, à un moment donné, que certains 'supporters' venaient au stade avec l'espoir que nous perdions et que cela rejaillissait sur les joueurs", a ajouté l'entraîneur.

"Il faut pouvoir atteindre nos objectifs communs pour le club et les supporters. C'est mieux pour eux de voir Barcelone, le Real, Manchester City que la Ligue Europa", a-t-il averti.

L'identité du successeur de Genesio en dépend aussi.

- Le bal des prétendants -

Car les candidats potentiels et éventuels - Laurent Blanc, Arsène Wenger, José Mourinho, Rafael Benitez, voire le Portugais André Villas-Boas (41 ans), ancien adjoint de Mourinho passé par Porto, Chelsea, Tottenham et le Zenit Saint-Pétersbourg, libre depuis novembre 2017 et qui parle très bien français - auront d'autres prétentions contractuelles et sportives.

Les recettes financières enregistrées ne sont pas les mêmes, selon la Coupe d'Europe que disputera l'OL, et détermineront l'enveloppe consacrée au mercato.

Et celle-ci aura d'autant plus d'importance que les performances décevantes de certains joueurs supposés majeurs, cibles également d'une frange du public, ont contraint Jean-Michel Aulas à anticiper plus de départs que prévus.

Le président envisageait à l'origine seulement une ou deux cessions de joueurs, probablement celle de Tanguy Ndombélé tandis qu'un bon de sortie reste dans les mains de Nabil Fekir après son transfert manqué à Liverpool en juin dernier.

Mais le défenseur Marcelo (31 ans) ne sera sans doute pas retenu alors qu'il avait prolongé d'un an à l'été 2018.

L'avenir de Fekir (25 ans), qui n'a pas encore prolongé et livre une saison assez terne, apparaît bien flou tandis qu'il vient de se séparer de son agent et que ses intérêts seraient désormais gérés par sa famille.

Memphis Depay (25 ans) n'a rien voulu dévoiler en conférence de presse vendredi mais ses envies de grands clubs paraissent illusoires en raison de son inconstance.

Pour l'heure, ce sont surtout les éventuels départs de Ferland Mendy (23 ans), pour être remplaçant au Real Madrid, ou de Houssem Aouar (20 ans) vers Barcelone qui sont évoqués.

Celui du gardien franco-portugais Anthony Lopes (28 ans), dont la possible prolongation est au point mort, pourrait aussi préoccuper l'OL, surtout si le FC Porto se lance à la recherche d'un gardien après l'accident cardiaque d'Iker Casillas (37 ans) cette semaine.

En s'engageant dans le club du nord du Portugal, dont sa famille est originaire, il pourrait se donner un avenir en sélection.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.