DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

MotoGP: première pole pour le "rookie" français Fabio Quartararo en Espagne

Taille du texte Aa Aa

Le Français Fabio Quartararo a obtenu la première pole position de sa jeune carrière en MotoGP samedi au Grand Prix d'Espagne, réalisant cet exploit pour seulement sa quatrième course dans la catégorie reine et devenant du même coup le plus jeune "poleman" de l'histoire de cette catégorie.

Il a devancé l'Italien Franco Morbidelli, son coéquipier de l'écurie Yamaha-SRT, satellite de l'écurie officielle japonaise. Les deux pilotes ont devancé le héros local, et quintuple champion du monde, Marc Marquez (Honda) qui formera avec eux la 1ere ligne de la grille de départ du Grand Prix dimanche à 14h00 (12h00 GMT).

"C'est incroyable. C'était un tour énorme, j'étais à la limite partout. Cette piste est fantastique et c'est vraiment mon plus beau coup", a déclaré Quartararo sitôt rentré aux stands.

Après avoir fêté son 20e anniversaire il y a seulement 14 jours, le jeune prodige niçois a d'ores et déjà détrôné Marc Marquez comme plus jeune auteur d'une pole position de l'histoire du MotoGP. "Demain, je vais l'essayer d'empêcher de devenir le plus jeune vainqueur d'un Grand Prix", a ironisé Marquez, qui détient également ce record (établi en 2013 lorsqu'il avait 20 ans et 63 jours.

Avec un temps de 1 min 36 secondes et 880/1000e, Quartararo a devancé Morbidelli de 82/1000e et Marquez de 90/1000e, établissant au passage un nouveau record absolu de la piste andalouse sur laquelle vient toutefois d'être installé un revêtement tout neuf.

Le Français occupe actuellement la 10e place au championnat du monde après trois épreuves avec notamment une 8e place au GP d'Argentine et une 7e à celui des Amériques il y a quinze jours à Austin (Texas).

- Rossi déçoit -

La 2e ligne sur la grille de départ sera composée de Andrea Dovizioso (Ducati), Maverick Vinales (Yamaha) et Cal Crutchlow (Honda-LCR).

La lutte dans le cadre du championnat du monde est actuellement indécise entre les Ducati, les Honda, les Yamaha et les Suzuki. Dovizioso a actuellement 3 points d'avance sur Rossi, 5 sur l'Espagnol Alex Rins (Suzuki) et 9 sur Marquez.

Mais Rossi peut se faire des cheveux blancs pour la course dimanche. A 40 ans, le septuple champion du monde et vétéran du plateau s'élancera 13e sur la grille après n'être même pas parvenu à se qualifier pour la 2e séance d'essais qualificatifs réservée au 12 meilleurs temps. Surtout, les Yamaha de l'équipe satellite SRT se sont montrées beaucoup plus performantes à Jerez que les machines de l'équipe officielle.

Fabio Quartararo a souligné que les conditions pour la course pourraient se montrer très différentes de celles des essais, avec un temps nettement plus chaud. "Le choix des pneus sera difficile, cela dépendra beaucoup de la météo", a-t-il déclaré, Marc Marquez rappelant lui que la piste de Jerez est difficile et surtout étroite.

Les essais libres et qualificatifs ont ainsi été marqués par de nombreuses chutes dont celle du Britannique Cal Crutchlow (Honda-LCR), de l'Italien Andrea Iannone (Aprilia), et de Jorge Lorenzo.

Le Français Johann Zarco (KTM) a lui aussi tâté du bitume à deux reprises lors des essais libres et ne partira dimanche que de la 18e position, juste derrière son coéquipier Pol Espargaro.

Alex Rins, vainqueur du dernier GP des Amériques, n'a pu faire mieux que le 9e temps, les Suzuki étant loin d'afficher la même forme qu'il y a deux semaines, comme le montre le 12e temps de son coéquipier et compatriote Joan Mir.

La dernière pole position d'un Français en MotoGP était celle de Johann Zarco au GP de France l'an dernier et la dernière victoire, celle de Régis Laconi, remonte à près de 20 ans alors que la catégorie reine faisait courir des 500cc deux-temps (1000cc quatre-temps actuellement).

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.