Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Madrid: "C'était la bonne décision", estime Federer

Madrid: "C'était la bonne décision", estime Federer
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Roger Federer, qui fait à Madrid son grand retour sur terre battue après trois ans sans jouer sur la surface, à trois semaines de Roland-Garros (26 mai-9 juin), a estimé dimanche avoir pris “la bonne décision”.

Le Suisse entrera en lice mardi soir, soit face à Richard Gasquet, soit contre l’Espagnol Alejandro Davidovich Fokina, opposés au premier tour.

Q: Comment s’est passé votre reprise sur terre battue ?

R: “Ca s’est bien passé, c‘était sympa. Je me suis beaucoup amusé. Je suis content de ma décision, je l’ai prise autour du mois de décembre, quand j’ai commencé à sentir que j’avais vraiment envie de rejouer sur terre battue, c‘était la bonne décision. Depuis, au cours de la préparation, je n’ai pas pensé que, peut-être, je n’aurais pas dû (prendre cette décision). Je suis heureux d‘être là, heureux de jouer sur cette surface”.

Q: Comment vous-êtes vous préparé à y rejouer ?

R: “Il faut passer des heures sur terre battue pour se sentir de nouveau à l’aise avec les glissades, c’est une pression différente sur les cuisses, les mollets, par rapport au gazon où c’est plus de l’explosivité, là, c’est plus de l’endurance, tu gardes les appuis plus longtemps. Il faut travailler ça. Il faut aussi effectuer un travail difficile pour être prêt pour des longs échanges, éventuellement des longs matches. On avait déjà commencé à le faire en décembre, parce qu’on savait qu’il y avait de grandes chances que je joue sur terre. Ca n’a pas commencé en avril”.

Q: Avez-vous rencontré des difficultés particulières pour vous réadapter à cette surface ?

R: “Pas trop, assez bizarrement. Ca prend un peu de temps de se réhabituer à construire les points un petit peu plus, parce qu’il y a plus de jeu de fond de court, qu’on peut jouer avec plus d’angles, varier les hauteurs. De ce point de vue-là, c‘était intéressant. Mais pas si difficile honnêtement. Après, les matches, ce sera peut-être une toute autre histoire… D’un côté, je n’ai pas d’attentes élevées, mais en même temps, je sais aussi que des choses sont possibles”.

Propos recueillis en conférence de presse.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.