Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Top 14: Montpellier et le Stade Français toujours en vie, pas l'UBB

Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Montpellier et le Stade Français bougent encore: vainqueurs à Castres et au Racing 92, ils postulent toujours à une qualification en phase finale du Top 14, contrairement à Bordeaux-Bègles, battu à Lyon dimanche lors de la 24e journée.

. Demi-finales: Clermont rejoint Toulouse

L’ASM avait dominé la phase aller avant de se faire dépasser par Toulouse, irrésistible depuis l’automne. Mais dans l’ombre de la renaissance toulousaine, le champion 2017 a su rester sérieux lors de la phase retour, comme samedi face à Perpignan (35-13), pour s’assurer la deuxième place, synonyme d’accès direct aux demi-finales, les 8 et 9 juin à Bordeaux.

Déjà assuré d’en être depuis une semaine, le leader toulousain s’est fait plaisir en humiliant Pau (83-6): record d’essais de la saison (13), plus grand nombre de points marqués et plus gros écart. Les trois-quarts se sont particulièrement régalés, inscrivant chacun au moins un essai.

. Barrages: une “finale” entre survivants

La course aux barrages aurait pu être réglée dès ce dimanche si Castres avait repoussé Montpellier, et si le Racing avait fait de même avec le Stade Français.

Mais les Tarnais, fossoyeurs des rêves héraultais lors de la dernière finale, puis de leurs bonnes résolutions en août, se sont inclinés de justesse face au MHR (12-9), comme le club des Hauts-de-Seine face à celui de la capitale (27-23).

Hors course en février après une correction à domicile face à Perpignan (28-10), l‘équipe de Vern Cotter s’est reconstruite autour de son demi de mêlée Benoît Paillaugue, blessé en début de saison, pour empocher un 6e succès en sept journées. Dans une saison mitigée, le Stade Français a de nouveau montré qu’il était plus à l’aise à l’extérieur (6e succès) qu‘à domicile (5 revers).

Montpellier (7e, 61 points) et le Stade Français (8e, 60 points) reviennent à portée de tir de leurs adversaires du week-end, derniers barragistes. Une “finale” entre survivants les attend le 19 mai dans l’Hérault. Le vainqueur sera encore en course lors de la dernière journée.

Devant Castres (5e, 65 points) et le Racing (6e, 64), La Rochelle (4e, 66) a évité une désillusion semblable en battant dans la douleur Toulon (30-21). Mais le barragiste en chef, c’est Lyon.

Le Lou (3e, 70 points) a quasiment assuré sa qualification et pris une grosse option sur un barrage à domicile en mettant fin aux espoirs de Bordeaux-Bègles (34-10), bonus offensif en prime décroché à l’ultime minute.

L’UBB (8e, 57) compte 7 points de retard sur le Racing, un gouffre à deux journées de la fin. C’est un nouvel échec pour le club du président Laurent Marti, qui malgré des moyens conséquents et un public nombreux n’a jamais réussi à rallier la phase finale depuis son accession à l‘élite en 2011.

. Agen se maintient, Grenoble en barrages

Ils n’y sont pas complètement, mais c’est tout comme. Battus sans discussion par Agen (29-11) dans le duel pour le maintien, les Grenoblois ont quasiment abandonné tout espoir d‘éviter le périlleux barrage de promotion-relégation face au finaliste de Pro D2.

Mathématiquement, ils peuvent encore y envoyer Pau ou Agen à leur place, mais il faudrait pour cela d’abord s’imposer avec le bonus chez la Section, qui a envoyé une équipe remaniée à Toulouse afin de préserver ses cadres en prévision de ce rendez-vous. Or, les Isérois n’ont pas une seule victoire bonifiée à leur compteur…

Sauf improbable scénario, Mauricio Reggiardo a donc réussi son pari: avec des moyens limités, l’entraîneur argentin a maintenu Agen en battant plusieurs grosses écuries (Lyon, La Rochelle, Castres, Toulon). Il partira la tête haute à Castres, où il aura la lourde charge de succéder au gourou Christophe Urios.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.