DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Violences conjugales: l'ex-All Black Hayman condamné à 4 mois de prison avec sursis

L'ex-entraîneur de la Section Paloise Carl Hayman, le 21 avril 2016
L'ex-entraîneur de la Section Paloise Carl Hayman, le 21 avril 2016 -
Tous droits réservés
IROZ GAIZKA
Taille du texte Aa Aa

L'ex-pilier des All Blacks Carl Hayman, ancien entraîneur des avants de Pau (Top 14), a été condamné lundi à quatre mois de prison avec sursis pour violences conjugales sur son épouse, avouant avoir connu "un problème d'alcool" à la fin de sa carrière de rugbyman professionnel.

Le tribunal correctionnel de Pau a suivi la peine requise contre Hayman, 39 ans, qui en janvier dernier avait été déchargé de ses fonctions d'entraîneur auprès des avants de la Section Paloise, quelques jours après une altercation l'opposant à plusieurs joueurs.

Le Néo-Zélandais aux 45 sélections entre 2001 et 2007, triple champion d'Europe avec Toulon où il finit sa carrière de joueur en 2015, était poursuivi pour plusieurs faits de violences physiques sur son épouse entre 2016 et 2018, dont une "forte gifle" qui a entraîné 3 jours d’ITT en décembre 2017, a rappelé l'accusation. Il lui était aussi reproché des violences psychologiques, appels malveillants, insultes.

"C’est inexcusable", a assumé Carl Hayman, à propos de premiers coups portés en 2016. "J’ai eu un problème d’alcool à la fin de ma carrière de joueur professionnel".

"Il sait qu’il a commis l’irréparable", a plaidé son avocat Me Christophe Arcaute. "Reconnaître qu’il est alcoolique, avouer ses faiblesses, dans ce milieu-là, ça ne se fait pas. Il a conscience que les faits sont graves. Il est aujourd’hui abstinent", a assuré l'avocat, qui a évoqué le "vide abyssal" qui suit souvent la fin de carrière d'un sportif de haut niveau.

Son épouse, qui a longtemps cherché à protéger l’image de son mari, a fini par déposer plainte en octobre 2018, et est aujourd'hui séparée de l'ex-joueur, mais avec une relation "pacifiée", déclarait récemment son avocat à La République des Pyrénées. Carl Hayman s'est, lui, consacré ces derniers mois à des défis sportifs au profit d'oeuvres caritatives, et devrait regagner prochainement la Nouvelle-Zélande.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.