DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Libye: Macron réaffirme son "soutien" à Sarraj et appelle à un cessez-le-feu sans conditions (Elysée)

Libye: Macron réaffirme son "soutien" à Sarraj et appelle à un cessez-le-feu sans conditions (Elysée)
Taille du texte Aa Aa

Le président Emmanuel Macron a "réaffirmé" mercredi le "soutien" de la France au chef du gouvernement libyen d'union nationale (GNA) Fayez al-Sarraj, tout en appelant à un cessez-le-feu, a fait savoir l'Elysée après une rencontre entre les deux dirigeants à Paris.

Le président français a "encouragé" un cessez-le-feu "sans conditions" après l'offensive lancée début avril par le maréchal Haftar, l'homme fort de l'est du pays. Il a proposé une "délimitation de la ligne de cessez-le-feu, sous supervision internationale, pour en définir le cadre précis", a indiqué le palais présidentiel dans un communiqué.

"Les deux dirigeants sont convenus de l’importance d’élargir et d’approfondir le dialogue avec l’ensemble des composantes de la nation libyenne, à l’est, au sud et à l’ouest, y compris avec la société civile", écrit encore l'Elysée.

Fayez al-Sarraj, Premier ministre reconnu par la communauté internationale, a accusé ces derniers jours la France de soutenir le maréchal Haftar.

La rencontre, à midi à l'Elysée, visait notamment à s'expliquer sur ces critiques de Tripoli que Paris juge "inacceptables et infondées" sur ce soutien supposé à l'offensive du maréchal Haftar, selon l'Elysée.

Quant à la proposition de cessez-le-feu, Fayez al-Sarraj et le GNA ont jusque-là rejeté tout accord de cessez-le-feu avant le retrait des troupes de Haftar vers les positions qu’elles occupaient avant l’attaque, dans l’est et le sud du pays.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.