Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Ligue des champions: l'Ajax y est presque, Tottenham rêve d'une première

Ligue des champions: l'Ajax y est presque, Tottenham rêve d'une première
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

L’Ajax n’a jamais été aussi proche de revivre une finale de Ligue des champions: le club d’Amsterdam, en ballottage favorable depuis son succès (1-0) en demi-finale aller, doit confirmer mercredi (21h00) à domicile face à Tottenham qui retrouve Son Heung-min, de retour de suspension.

Ils y sont presque ! Après une traversée du désert de presque un quart de siècle dans la plus prestigieuse des compétitions européennes, le mythique club amstellodamois est en passe de renouer avec son passé glorieux.

La génération Matthijs de Ligt, devenu à 19 ans le plus jeune capitaine de l’histoire du club, rêve de réaliser le même exploit que la génération Patrick Kluivert: conquérir l’Europe, comme en 1995, avec une bande de gamins, aussi talentueux qu’insouciants.

“La vérité, c’est que nous ne nous attendions pas du tout en début de saison à nous retrouver dans cette position”, a admis Daley Blind, le fils de Danny Blind, lui-même ancien joueur de l’Ajax et vainqueur de la C1… en 1995. “Echouer (mercredi) serait une déception”.

Insatiables et culottés, à l’image du but victorieux de Donny van de Beek sur le terrain des Spurs à l’aller, les jeunes Ajacides ne veulent en effet pas seulement faire aussi bien que les anciens protégés de Louis van Gaal. Mais mieux !

Après avoir commencé leur épopée en juillet par le 2e tour préliminaire — presque deux mois avant l’entrée en lice des gros bras du continent —, les joueurs d’Erik ten Hag se sont offerts le scalp des principaux prétendants à la victoire finale. Avec panache et sens de l’esthétique.

- Triplé /p>

Ils ont d’abord tenu tête au Bayern Munich en phase de groupes avant de balayer en huitièmes le Real Madrid, pourtant triple tenant du titre, et d’offrir en quarts une leçon de football à la Juventus Turin de Cristiano Ronaldo, l’un des grandissimes favoris.

En cas de résultat positif lors de la demi-finale retour contre Tottenham, l’Ajax peut s’offrir la possibilité d’un incroyable triplé Coupe-Championnat-Ligue des champions. Un exploit qui n’a plus été réalisé depuis… 1972 et l‘équipe d’un certain Johan Cruyff.

Pour espérer jouer la finale à Madrid, le 1er juin, l’Ajax doit confirmer, dans l’enceinte qui porte désormais le nom de sa figure légendaire, son succès (1-0) acquis à Londres dans la douleur. Et vite digérer les célébrations après la finale de la Coupe des Pays-Bas remportée dimanche contre Willem II (4-0), son premier trophée depuis 2010.

“Nous allons jouer comme si le score était de 0-0. Pourquoi changer de style ? L’Ajax, c’est l’attaque”, a d’ores et déjà prévenu son entraîneur Erik ten Hag.

De son côté, Tottenham, qui rêve de connaître la première finale de Ligue des champions de son histoire, n’aborde pas son grand rendez-vous dans les meilleures dispositions.

Son, la dernière chance –

Défaits samedi contre Bournemouth (1-0) en championnat pour la troisième fois d’affilée, toutes compétitions confondues, les Spurs ont non seulement manqué l’occasion de se rassurer avant le déplacement à Amsterdam, mais ils ont fragilisé leur position au classement de Premier League.

“Nous avons devant nous deux finales contre l’Ajax et Everton (dimanche). Nous sommes dans une position où cela dépend de nous d‘être en finale (de Ligue des champions) ou de finir dans le Top 4“, a dédramatisé Pochettino, l’entraîneur de Tottenham.

Pour réussir l’exploit à la Johan Cruyff Arena, le technicien argentin pourra compter sur les conseils de quatre de ses joueurs (Jan Vertonghen, Toby Alderweireld, Davinson Sanchez, Christian Eriksen), qui connaissent parfaitement la maison Ajax pour y avoir fait leurs premiers pas au plus haut niveau.

Et surtout sur Son Heung-min, son attaquant vedette, de retour de suspension et qui avait beaucoup manqué à l’aller.

Le Sud-Coréen, qui a reçu un carton rouge contre Bournemouth, devra toutefois garder ses nerfs s’il veut refaire le même numéro que contre Manchester City au tour précédent (un but à l’aller, deux au retour).

“Il était le premier déçu après ce qu’il s’est passé. C’est une chose qui ne doit plus se reproduire. Au haut niveau, il faut savoir rester relax. Demain, nous allons avoir besoin d’une grosse performance collective”, a souligné Pochettino.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.