DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L1: battu par Montpellier, Saint-Etienne attendra pour l'Europe

Taille du texte Aa Aa

Mauvaise opération pour les Verts : Saint-Etienne s'est incliné sur son terrain vendredi face à Montpellier (1-0) au terme d'un match très animé de la 36e journée de Ligue 1 et devra attendre pour valider son billet pour l'Europe.

Les Stéphanois qui s'inclinent pour la première fois depuis sept rencontres (6 victoires, 1 nul) voient leur bel élan coupé et restent quatrièmes à un point de Lyon (3e) qui joue dimanche à Marseille (21H00).

Cette défaite de l'ASSE donne en quelque sorte un joker à l'OL qui peut se permettre de perdre face à l'OM mais qui pourrait toutefois en profiter aussi pour creuser l'écart pour consolider sa place sur le podium, qualificative pour les barrages de Ligue des Champions, à deux journées de la fin en cas de victoire au Vélodrome.

De son côté, avec ce succès, Montpellier s'accroche à l'espoir de revenir sur la 4e place et de se qualifier pour la Ligue Europa en revenant à quatre longueurs de Saint-Etienne.

Ce qui pourrait aussi être le cas de l'OM, s'il parvenait à battre Lyon.

Dans ce contexte, les Verts auraient plutôt intérêt à ce que l'OL et Marseille se séparent sur un score de parité pour limiter les effets négatifs de leur défaite.

Sur l'ensemble de la rencontre disputée dans une ambiance passionnée et terminée à dix par les deux équipes après les exclusions de Daniel Congré (54) et celle de Rémy Cabella (62), Saint-Etienne s'est heurté à une équipe de Montpellier très bien organisée, notamment dans l'entrejeu.

Au point de voir les Verts en difficulté sur le plan offensif malgré une nette domination en seconde période et surtout dans le temps additionnel.

L'exclusion de Cabella a eu des effets bénéfiques pour les Héraultais qui ont ouvert la marque deux minutes plus tard sur un but de Gaëtan Laborde (64).

Ce dernier a même manqué l'opportunité de porter le score à 2-0 mais Stéphane Ruffier a sauvé son équipe, comme il l'a encore fait dans le temps additionnel devant Andy Delort (90+6).

Déjà en première période, Montpellier avait été l'équipe la plus dangereuse avec deux occasions de Florent Mollet et Laborde sur lesquelles Ruffier s'était interposé (32, 38).

De leur côté, les Verts, une fois mené à la marque, ont imposé une forte domination mais stérile face à une défense bien groupée et volontaire.

Le gardien Benjamin Lecomte s'est interposé sur des tentatives de Mathieu Debuchy (59) et d'Arnaud Nordin (66). Robert Beric a manqué deux belles occasions malgré des positions idéales (85, 90+5) et un tir de Khazri, contré, est passé de peu à côté (88).

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.