DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Hong Kong va abattre 6.000 porcs après la détection d'un cas de peste porcine

Hong Kong va abattre 6.000 porcs après la détection d'un cas de peste porcine
Taille du texte Aa Aa

Hong Kong va abattre 6.000 porcs après la détection d'un premier cas de peste porcine africaine dans un abattoir près de la frontière avec la Chine, a-t-on indiqué vendredi de source officielle.

Tous les porcs de l'abattoir concerné seront abattus afin de diminuer le risque de propagation du virus", a déclaré Sophia Chan, responsable du département Alimentation et Santé de la ville. Elle a précisé avoir ordonné des mesures de nettoyage et désinfection.

Le porc contaminé avait été importé d'une ferme située dans la province chinoise de Guangdong (sud), a-t-elle précisé.

La viande de porc est un aliment de base dans la cuisine chinoise. Hong Kong importe quotidiennement 4.000 porcs vivants depuis la Chine, contre seulement 200 porcs arrivant sur le marché de la ville en provenance des fermes locales.

Après la propagation de la peste porcine dans plus de la moitié des provinces de la Chine l'année dernière, Hong Kong a imposé des interdictions d'importation depuis toutes les fermes chinoises où le virus a été détecté.

Les autorités chinoises ont indiqué que des centaines de milliers de porcs avaient été abattus afin de contenir la propagation du virus, mesure accompagnée d'une interdiction de déplacer des porcs depuis les régions affectées.

Le virus n'est pas dangereux pour l'être humain mais est fatal pour les porcs et les sangliers.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.