Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Ligue 1: Saint-Etienne donne un joker au rival lyonnais

Ligue 1: Saint-Etienne donne un joker au rival lyonnais
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

La défaite de Saint-Etienne vendredi contre Montpellier (1-0) offre un joker à Lyon, son grand rival historique qui se déplace à Marseille dimanche (21h00) pour la 36e journée de Ligue 1, avec l’espoir d’accentuer son avance dans la course au podium.

Avant de se rendre au Vélodrome, les Lyonnais disposent d’un point d’avance sur les Verts, quatrièmes et sous la menace au classement des Montpelliérains (5e), revenus à quatre points derrière eux.

En cas de victoire, ils prendraient une avance considérable dans la course au podium final, qualificatif pour la lucrative Ligue des champions, avant les deux dernières journées du championnat.

Un match nul entre les deux olympiques entretiendrait en revanche les espoirs des Verts qui recevront Nice le 18 mai, avec le handicap d’avoir trois joueurs majeurs suspendus: le défenseur Mathieu Debuchy, le milieu Rémy Cabella et l’attaquant Wahbi Khazri.

“Mais je ne suis supporter de personne”, a souligné l’entraîneur stéphanois Jean-Louis Gasset après la défaite face à Montpellier, qui éloigne pour l’heure l’ASSE d’un hold-up dans le sprint final.

“Il faut déjà dépassionner parce que, c’est vrai, il y a toujours une rivalité entre Saint-Étienne et Lyon. Depuis 1981, année de la dernière participation de l’ASSE à la C1, le palmarès est évidemment en faveur de l’OL”, a rappelé de son côté le président lyonnais, Jean-Michel Aulas.

- “Enjeu considérable” –

“Le match à Marseille représente un enjeu considérable, dans les mêmes proportions que celui joué l’année dernière au Vélodrome où nous avions bien réussi”, a-t-il ajouté lors d’un entretien avec l’AFP.

Le 17 mars 2018, l’Olympique lyonnais avait gagné à Marseille (3-2) quatre jours après une piteuse élimination en Ligue Europa, au Groupama stadium contre le CSKA Moscou, qui avait fait tanguer le club rhodanien.

Ce succès avait lancé Lyon dans la course finale du championnat, conclue à une 3e place grâce à huit victoires engrangées sur les neuf dernières journées, synonyme de 23e qualification européenne consécutive, exploit unique en France.

“L‘équipe est consciente de l’enjeu. J’ai vu vendredi les joueurs et l’entraîneur se préparer du mieux possible. Je sais aussi que les groupes de supporters seront derrière l‘équipe ce samedi au moment du dernier entraînement, ce qui démontre cette fusion entre le public lyonnais et ses joueurs”, estime le patron de l’OL.

“Nous allons jouer pour gagner. En sachant que nous pouvons l’emporter et conserver nos chances d’aller en C1. Nous pouvons aussi ne pas gagner et préserver nos possibilités. C’est le sport”, ajoute “JMA”, certain que son club et l’ASSE joueront tous deux une coupe d’Europe la saison prochaine.

“Qui sera en Ligue des Champions ou en Ligue Europa ? Les résultats des trois dernières journées nous le diront. Et ça, c’est la meilleure nouvelle pour le football français. Car l’hégémonie du PSG en tête faisait que la concurrence ne permettait pas une telle rivalité sportive. Et le public a besoin de cela”, conclut-il.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.