DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Tour d'Italie: Dumoulin finit par renoncer

Tour d'Italie: Dumoulin finit par renoncer
Taille du texte Aa Aa

Le Néerlandais Tom Dumoulin (Sunweb) a finalement renoncé à poursuivre le Giro, mercredi, au lendemain de sa chute qui l'a privé de toute chance de viser une deuxième victoire.

Sous une pluie battante, le vainqueur du Giro 2017 a tenté de poursuivre l'aventure. Il a signé la feuille de départ de la 5e étape à Frascati (centre). Mais, après quelques minutes, il s'est résolu à jeter l'éponge.

"Le genou fait encore mal mais nous espérons que cela va s’améliorer au fil de la journée", avait auparavant déclaré Dumoulin (28 ans). "Je donnerai tout ce que je peux. Je croise les doigts".

"Il a été autorisé à poursuivre la course par le personnel médical de l'équipe", avait confirmé la formation Sunweb. "Il va faire de son mieux et on verra comment ça se passe".

Pour le Néerlandais, le Giro était perdu depuis sa chute survenue à 6 kilomètres de l'arrivée de la 4e étape à Frascati. Dans l'affaire, il avait cédé plus de quatre minutes.

Pire, le genou gauche, ensanglanté et gonflé, augurait d'une suite difficile. Même si les examens médicaux pratiques en soirée avaient laissé un espoir au coureur néerlandais: "Il n'y a pas de fracture, ce qui est une bonne nouvelle, mais mon genou est très enflé."

"A coup sûr, le classement général est fini pour moi", avait estimé l'ex-champion du monde du contre-la-montre, pointé à la 56e place du Giro à 4 min 30 sec du Slovène Primoz Roglic.

L'année passée, Dumoulin avait pris la deuxième place du Giro, derrière le Britannique Chris Froome. Avant de terminer à la même place le Tour de France, qui devrait désormais être logiquement son prochain grand objectif.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.