Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

no comment

Une start-up suédoise développe un camion autonome pour le transport de marchandises

À la voir arriver de loin, les gourmands verront un énorme réfrigérateur, les fans de science-fiction un gigantesque casque de Stormtrooper. Mercredi 15 mai, un camion électrique autonome, le T-pod, a effectué ses premières livraisons de fret sur une voie publique à Jonkoping, en Suède. Une première.

"Je crois que l'Histoire est faite de petits pas, se félicite Robert Falck, le fondateur de Einride, la start-up à l'origine du projet. Le premier vol des frères Wright n'a pas dépassé les 300 mètres de haut. Il se trouve que notre camion roule sur une route qui fait justement 300 mètres.. "

Un grand pas pour le transport autonome, à l'entendre. Aucune cabine, aucun conducteur, une simple caméra à l'avant : ce camion 2.0 a été spécifiquement développé pour cette technologie. Selon ses concepteurs, le véhicule de 26 tonnes permet de réduire les coûts de transports de 60% par rapport à un diesel classique avec chauffeur.

Des contrats avec de grands distributeurs

La jeune pousse scandinave a déjà noué des partenariats avec DB Schenker, l'opérateur logistique de la Deutsche Bahn. Pourquoi choisir la petite entreprise ? "Il y a de plus en plus de flux à l'échelle mondiale, et nous devons essayer de trouver des alternatives durables dans le secteur des transports, explique Jochen Thewes, PDG de DB Schenker. (...) Selon nous, il s'agit d'un des concepts les plus vendeurs du moment."

Einride compte sur des contrats passés avec de grands distributeurs comme l'allemand Lidl, la compagnie de livraison suédoise Svenska Retursystem et cinq entreprises américaines classées au Fortune 500. De quoi soutenir leurs ambitions : la start-up souhaite déployer 200 véhicules d'ici fin 2020. Elle a récemment levé près de 10 millions de dollars pour développer un modèle proche des Série A.

Le secteur de l'automobile a les yeux rivés sur les véhicules autonomes

Dans l'automobile, les alliances entre grands groupes et start-ups sont de plus en plus courantes. Il s'agit de partager les coûts pour développer l'électrique et l'autonome. Par exemple, Ford a fait part de son voeu d'investir 500 millions de dollars dans Rivian, une jeune pousse américaine qui produit des camions électriques utilitaires.

Ce type de technologie a de l'avenir : les opérateurs de fret sont sous pression pour réduire les délais de livraison et les émissions de gaz polluants. Dans le même temps, les chauffeurs routiers se font de plus en rares.

Plus de No Comment