Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.

DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L2: le couperet tombe pour Landreau à Lorient

Taille du texte Aa Aa

Il n'y aura pas de troisième essai pour Mickaël Landreau dont le contrat comme entraîneur de Lorient a été résilié "à l'amiable", samedi, après deux échecs pour tenter de ramener les Merlus en Ligue 1, quittée en 2017.

"Mickaël Landreau ne sera plus l'entraîneur du FC Lorient la saison prochaine suite à une résiliation à l'amiable de son contrat", a indiqué le club dans un communiqué.

Une décision qui est tout sauf une surprise et qui a été actée il y a deux mois déjà.

"J’ai annoncé à mon président (Loïc Féry), lors de la trêve internationale du mois de mars (du 16 au 31 mars) que, quelle soit l’issue de la saison, Ligue 1, barrages... que je ne continuerai pas d’entraîner le FC Lorient", a révélé Landreau lors d'un point presse.

L'ancien gardien de but international, qui s'était engagé pour trois années plus une en option en cas de montée en 2017, ne s'est pas étendu sur les raisons qui l'ont amené à ne pas souhaiter poursuivre.

"Je n’ai pas envie de rentrer dans le détail aujourd’hui (...) Ce sont des étapes. Des choses que l’on vit à travers les mois", a-t-il seulement glissé.

"Je ne pense pas que ce soit positif aujourd’hui de laver son linge sale (publiquement)", a-t-il encore ajouté, sybillin.

Mais cet épilogue est tout sauf une surprise.

Malgré une victoire pour l'honneur au Havre vendredi (3-2), les Merlus, avec 63 points, ont été devancés à la différence de but par Lens (+21 contre +10) qui a pris la 5e place, la dernière permettant d'avoir encore une chance d'accéder à l'élite.

Une fin en queue de poisson qui rappelle celle de la saison précédente où les Merlus, qui avaient encore une chance d'accrocher la 5e place à la dernière journée, avaient finalement terminé 7e après une défaite humiliante (3-0) chez Quevilly, déjà relégué en National.

Car plus que l'incapacité à se hisser dans le top 5 d'une Ligue 2 très homogène, c'est l'absence de progrès d'une saison sur l'autre qui a sans doute fait s’interroger la direction du club: une troisième saison, pour quoi faire ?

- Un successeur "dans les semaines à venir" -

Malgré un effectif très intéressant et une qualité de jeu indéniable par séquence, le Lorient de Landreau n'aura jamais réussi à trouver la régularité qui lui aurait permis d'être vraiment maître de son sort.

Et c'est surtout psychologiquement que le groupe a semblé pêcher avec deux sprints finaux fort mal négociés.

Avec 14 points sur les 12 derniers matches, Lorient n'a que le 14e bilan de L2 seulement sur cette période, et surtout pris 4 points de moins que Lens ou 8 de moins que le Paris FC qui a fini 4e avec 2 longueurs d'avance.

Le coup est rude pour Landreau qui, avec son record de 618 matches de Ligue 1 disputés en tant que joueur et son identité nantaise si prometteuse en termes de jeu, semblait un pari pas si insensé que cela pour Lorient encore orphelin de l'emblématique Christian Gourcuff, parti fâché trois ans plus tôt.

Mais c'était un choix courageux pour un entraîneur novice que de prendre la tête d'une équipe très impatiente de s'extirper d'une Ligue 2 qui est un véritable panier de crabes où 6 à 8 équipes peuvent prétendre jouer la montée.

"J’ai pris du plaisir et c’est un métier qui me plaît. (...) J’ai le sentiment d’avoir évolué, de ne plus être le même. C’est une étape importante qui comptera dans ma vie professionnelle et d’homme", a-t-il cependant commenté au sujet de ces deux années dans le Morbihan.

Le président Loïc Féry va devoir lui trouver un remplaçant, peut-être plus habitué à ces joutes particulières de la Ligue 2.

"Le FC Lorient communiquera le nom du prochain entraîneur dans les semaines à venir", a simplement indiqué le club. Une décision lourde de sens pour une formation qui ne peut plus attendre.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.