DERNIERE MINUTE

Tour d'Italie: Saint-Marin, le souvenir de Michelotti

Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Le Giro rejoint dimanche Saint-Marin, d’où était originaire l’un de ses grands dirigeants, Giovanni Michelotti, au rôle déterminant dans l’histoire de la course rose durant plusieurs décennies.

Vincenzo Torriani, le directeur emblématique du Giro dans la seconde moitié du XXe siècle, était l’homme qui, grâce à son intuition et à ses solides relations politiques, inventait chaque année le parcours de la course. Mais c’est Giovanni Michelotti qui le concrétisait.

Après avoir réussi dans le bâtiment aux Etats-Unis, ce fils de famille nombreuse et riche avait choisi de revenir dans la péninsule. La rencontre avec Vincenzo Torriani allait déboucher sur un tandem comparable à celui formé à la tête du Tour de France par Jacques Goddet et Félix Lévitan.

Le couple d’organisateurs allait multiplier les inventions. Entre autres, les départs lointains quand, en 1973, le Giro s‘élança de Belgique et fit étape en Allemagne, au Luxembourg et en France, tous pays de ce qui était à l‘époque la Communauté européenne. Mais aussi et surtout la fameuse arrivée sur la place Saint-Marc à Venise, extraordinaire conclusion d’un contre-la-montre du Giro 1978, en mettant en place un pont sur des bateaux situés sur le Grand Canal.

Le dernier défi de l’organisateur fut le championnat du monde 1985 en Vénétie. En juin 2014, les dirigeants et les champions historiques du cyclisme italien (Adorni, Motta, Gimondi, Moser) avaient fêté son 90e anniversaire. Quatre mois plus tard, le coeur de Giovanni Michelotti cessait de battre.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.
Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.