Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

La France s'apprête à commémorer le 6 juin 1944 avec ses alliés

La France s'apprête à commémorer le 6 juin 1944 avec ses alliés
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

La France s’apprête à commémorer le 75e anniversaire du débarquement allié le 6 juin en Normandie où de nombreux chefs d’Etat sont attendus aux côtés de vétérans bientôt centenaires.

“Ce 75e revêt une importance particulière parce que nos vétérans, ceux qui sont encore là, sont vraiment très âgés. Nous avons besoin de les honorer cette année particulièrement”, a déclaré Geneviève Darrieussecq, secrétaire d’Etat auprès de la ministre des Armées, le 6 mai à Bayeux avant de présenter “un programme très dense” de commémorations.

“Tous les pays engagés dans les cérémonies ce jour-là sont très attentifs à honorer leurs vétérans”, a-t-elle ajouté.

Le dispositif de sécurité sera supérieur à celui du 70e anniversaire, selon le préfet du Calvados.

Point d’orgue habituel des commémorations, la cérémonie internationale sera présidée par le Premier ministre Edouard Philippe, a-t-elle annoncé. Une absence du président de la République critiquée par quelques hommes politiques en Normandie.

Près de 3.000 personnes sont attendues à cette cérémonie, le 6 juin à 18h à Courseulles-sur-mer (Calvados). Berlin a été invité mais pas Vladimir Poutine.

Absent de la cérémonie internationale pour une “question d’agenda” selon Mme Darrieussecq, le président Macron a plusieurs “gestes très très forts” de prévus, a souligné la secrétaire d’Etat.

Il sera “présent avec le président Trump à la cérémonie franco-américaine” prévue aussi le 6 juin vers 11h00 au cimetière américain de Colleville-sur-mer (Calvados), avant une rencontre bilatérale “a priori à Caen”. Le Premier ministre devrait recevoir en parallèle les autres chefs d’Etat à Bayeux ou à Caen.

De 10.000 à 12.000 personnes sont attendues au cimetière américain. En 2014, pour le 70e anniversaire, 8.000 personnes avaient assisté à la cérémonie internationale présidée par François Hollande et 8.000 à la cérémonie franco-américaine.

Les commémorations démarreront le 5 juin avec une cérémonie britannique à Portsmouth en présence d’Emmanuel Macron et de la reine d’Angleterre. Ils assisteront à “l’embarquement des vétérans britanniques qui rejoindront la France en bateau”. Selon la presse locale britannique, les chefs d’Etat de tous les pays alliés ont été invités.

Le 6 juin à 8h30 le président de la République et la Première ministre britannique Theresa May seront à Ver-sur-mer (Calvados) pour assister à la pose de la première pierre d’un mémorial britannique, dans lequel Londres a investi 23 millions d’euros, selon le maire de la commune. Une “cérémonie simple avec peu de monde mais beaucoup d‘émotion”, selon Mme Darrieussecq.

Emmanuel Macron présidera également à 16h30 une cérémonie française à Colleville-Montgoméry (Calvados). “Nous souhaitons honorer les vétérans français, le commando Kieffer en particulier mais également les résistants locaux et tous ceux qui ont participé ou subi la bataille de Normandie”, a-t-elle ajouté faisant allusion aux civils victimes des bombardements alliés.

Près de 20.000 civils sont morts lors de la bataille de Normandie en 1944. Près de 3.000 d’entre eux ont perdu la vie le 6 juin, soit presque autant que de militaires alliés ce jour-là.

Etape clé de la libération de l’Europe du joug nazi, le débarquement du 6 juin 1944 est le plus important de l’histoire par le nombre de navires engagés: 6.939 navires ont débarqué 132.700 hommes et 20.000 véhicules sur les plages de Normandie.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.