Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.

DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Course en solitaire: la Transat anglaise partira de Brest en 2020

Course en solitaire: la Transat anglaise partira de Brest en 2020
Taille du texte Aa Aa

La plus ancienne des courses transatlantiques en solitaire, la Transat anglaise, née en 1960, partira au printemps 2020 de Brest et non plus de Plymouth (sud-ouest de l'Angleterre) comme c'était le cas jusqu'à présent, ont annoncé mardi les organisateurs et la métropole.

"La métropole finistérienne s'est imposée comme le partenaire idéal pour OC Sport Pen Duick, organisateur de l'épreuve, pour ancrer durablement l'événement en Bretagne", indiquent-ils dans un communiqué, à propos de cette course considérée comme la plus française des courses anglaises.

Sur les quatorze vainqueurs d'une épreuve organisée tous les 4 ans entre Plymouth et les États-Unis, onze sont Français. Elle a été remportée à deux reprises par Éric Tabarly (1964 et 1976) et à trois reprises par Loïck Peyron (1992, 1996 et 2008). François Gabart a remporté la dernière édition, en 2016 après une interruption de huit ans.

"Notre ville, port des records et du Trophée Jules-Verne, port de départ de la Brest Atlantiques en 2019 et de la Brest Océans en 2023, est très fière d'accueillir cette transat prestigieuse? et ainsi de contribuer à lui donner un nouvel élan", se félicite le maire de Brest François Cuillandre dans le communiqué.

Cette transatlantique a été acquise par OC Sport Pen Duick, une filiale du groupe Le Télégramme, a expliqué à l'AFP Hervé Favre, président de la filiale.

"L'ADN de cette course, c'est de parcourir l'Atlantique nord contre les vents et les courants dominants. Qu'elle parte d'Angleterre ou de Bretagne ne change rien, on garde ce côté-là de la course", a poursuivi M. Favre. "En partant depuis la France, on va franchir une marche de plus et internationaliser la course. Le modèle de course au large à la française s'est développé grâce à cette course", a-t-il rappelé.

M. Favre table sur une quarantaine de participants pour cette course, en espérant, au-delà des navigateurs français, la présence de "quelques jeunes Britanniques" et de skippers reconnus, comme le Britannique Alex Thomson qui compte quatre Vendée Globe à son actif.

La Transat anglaise, ou Transat, une course particulièrement dure car elle se dispute contre les vents d'Ouest dominants, se tiendra juste avant les Fêtes maritimes de Brest, prévues en juillet 2020. Ce grand rassemblement de vieux gréements est également organisé tous les quatre ans dans la cité du Ponant.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.