Athlétisme: l'ex-manager du Kenya suspendu 10 ans pour corruption

Access to the comments Discussion
Par AFP
Athlétisme: l'ex-manager du Kenya suspendu 10 ans pour corruption

L’ancien manager de l‘équipe kényane d’athlétisme aux Jeux de Rio, Major Michael Rotich, a été suspendu 10 ans pour corruption, accusé d’avoir prévenu contre rémunération des athlètes de contrôles antidopage imminents, a annoncé la commission d‘éthique de la Fédération internationale d’athlétisme (IAAF) mercredi.

Major Michael Rotich avait été épinglé en août 2016 par un reportage du Sunday Times, où il proposait à des journalistes qui se faisaient passer pour des agents d’athlètes de les prévenir en avance de futurs contrôles antidopage contre 10.000 dollars.

M. Rotich, qui proposait également ses services afin de trouver une excuse crédible pour justifier l’absence d’un athlète à un contrôle, avait alors été suspendu provisoirement et exclu des Jeux de Rio.

“Le comportement de Major Rotich était malhonnête et relevait de la corruption”, note la commission d‘éthique, qui condamne le Kényan à 10 ans d’interdiction d’exercer une activité en lien avec l’athlétisme et à 5.000 dollars d’amende.

M. Rotich a 21 jours pour faire appel devant le Tribunal arbitral du sport (TAS).

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2023 - Agence France-Presse.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2023 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.