Tour de l'Ain: Pinot favori en attendant le Tour de France

Tour de l'Ain: Pinot favori en attendant le Tour de France
Par AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2024 - Agence France-Presse.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2024 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.

De retour à la compétition, le Français Thibaut Pinot (Groupama-FDJ) s'affiche comme l'un des principaux favoris du 31e Tour de l'Ain cycliste (24-26 mai), occasion pour lui de trouver le bon rythme en prévision du Tour de France.

Agé de 28 ans, Pinot, déjà vainqueur de l'épreuve en 2017, n'a plus couru depuis le Tour de Catalogne, il y a deux mois. Il tentera de succéder au palmarès à son équipier Arthur Vichot.

Classé comme grimpeur, il trouvera un parcours à sa convenance avec deux arrivées en altitude au Col de la Faucille avec un départ de Bellignat (123,9 km), puis au Grand Colombier en arrivant de Villars-les-Dombes (118,9 km). La première étape entre Bourg-en-Bresse et Saint-Vulbas (162,6 km) sera elle favorable aux sprinteurs et aux rouleurs.

L'arrivée de la 3e et dernière étape, le 26 mai, est prévue à 12H00 pour une meilleure exposition télévisuelle en direct.

Les autres favoris sont les Français Lilian Calmejane (Total-Energie), Alexandre Geniez (AG2R-La Mondiale), déjà vainqueur en 2015, qui reprend aussi la compétition après une chute au Tour du Pays basque, ou encore Pierre Rolland qui, lui, ne disputera pas le Tour de France.

"Cette édition du Tour de l'Ain, qui s'adresse aux grimpeurs, est conforme à la tradition de l'épreuve avec un mélange d'étapes de plaine et de moyenne montagne avec deux arrivées en altitude", a noté à l'AFP, le directeur Philippe Colliou.

"Nous sommes contents du plateau avec la présence de coureurs, notamment pour les équipes françaises, qui sont là pour préparer le Tour de France. C'était notre objectif quand nous avons changé la date de la course", a-t-il ajouté.

Jusqu'en 2017, le Tour de l'Ain se disputait au mois d'août.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Le football français dégénère, l'OL interdit les déplacement extérieurs à ses supporters

Violences dans les stades français : les acteurs du football et la justice veulent sévir

Wendie Renard : "Le sport féminin mérite le respect"