Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Top 14: Montpellier tient sa "remontada"

Top 14: Montpellier tient sa "remontada"
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Pari tenu! Donné pour mort pour la qualification il y a trois mois, Montpellier a apporté la dernière pierre à sa "remontada" en s'imposant samedi lors de la dernière journée à Clermont (28-27), invaincu à domicile jusque-là.

Le défi était immense, puisque les vice-champions de France, qui se déplaceront à Lyon samedi prochain en barrages, devaient réussir un quasi sans-faute depuis leur défaite fin février à Toulouse, qui les avait relégués à 13 points de la 6e et dernière place qualificative.

Ils l'ont relevé (huitième victoire sur les neuf dernières journées), pour un petit point et, aussi, un en-avant: celui commis par le talonneur auvergnat John Ulugia, invalidant après arbitrage vidéo l'essai de Setariki Tuicuvu, qui aurait permis à Clermont de repasser devant à quatre minutes de la fin. Et donc, sans doute, d'éliminer les Montpelliérains.

Ces derniers ont surtout relevé le défi grâce à un état d'esprit retrouvé et aux choix forts opérés par le manager Vern Cotter, qui a soldé l'héritage de son prédécesseur Jake White en écartant les Springboks champions du monde 2007 (François Steyn, Ruan Pienaar et Jannie Du Plessis), à l'exception de Bismarck Du Plessis. Et s'est appuyé sur le cornac maison Benoît Paillaugue et une jeunesse conquérante (Reilhac, Ngandebe, Immelman).

Pour parachever leur "remontada", les Héraultais devaient s'imposer à Clermont, si possible avec le bonus offensif. Une mission qu'ils n'ont pas atteinte, mais ils ont été sauvés par la victoire de Toulon à Castres (25-16).

- Doublé de Delhommel -

Leur performance en Auvergne, où ils s'imposent pour la cinquième fois de suite, n'en reste pas moins remarquable.

Car l'ASM, déjà qualifiée pour les demi-finales (8-9 juin à Bordeaux), était déterminée à éviter une deuxième défaite de suite. Et un premier revers cette saison à Marcel-Michelin.

D'autre part car Montpellier était privé de quatre titulaires (Picamoles, Ouedraogo, Bismarck Du Plessis et Ngandebe), les deux derniers à la dernière minute.

Soudés par l'enjeu, les Montpelliérains ont mis d'entrée Clermont sous pression, pour être rapidement devant 6 à 0.

Mais ils se sont fait transpercer à deux reprises par Alivereti Raka (12e, 7e essai cette saison) et Georges Moala (19e, 8e essai), qui ont permis à l'ASM de mener 14 à 9.

Qu'à cela ne tienne! Le jeune talonneur Youri Delhommel, d'un essai dans la foulée (22e), leur a permis de repasser devant à la pause (16-14), où ils avaient en poche leur qualification, Toulon menant à Castres.

Restait cependant évidemment à assurer la victoire, chose faite dans un premier temps par deux nouveaux essais, de Nemani Nadolo (60e) et de Delhommel (64e, 28-20). Qui s'est ainsi offert un doublé alors qu'il avait remplacé Bismarck Du Plessis au pied levé!

Puis dans un deuxième temps en résistant au retour de Clermont, revenu à un petit point après un essai d'Ulugia (68e). Dont l'en-avant, huit minutes plus tard, a finalement fait le bonheur de Montpellier dans une fin de match irrespirable.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.