Finale de Pro D2: Bustos Moyano envoie Bayonne en Top 14

Access to the comments Discussion
Par AFP
Finale de Pro D2: Bustos Moyano envoie Bayonne en Top 14

Une pénalité de l’Argentin Martin Bustos Moyano après la sirène a renvoyé Bayonne en Top 14 aux dépens de Brive (21-19), à l’issue de la plus indécise des finales de Pro D2, dimanche à Pau.

Brive aura une seconde chance d’accéder à l‘élite par le biais du barrage d’accession/relégation qu’il disputera à domicile dimanche prochain contre Grenoble, 13e du Top 14.

Et Bustos Moyano, sous des “Argentina, Argentina” tombant des tribunes du stade du Hameau, a dégainé avec sang-froid pour libérer l’Aviron, sous tension un quart d’heure avant quand le CAB avait creusé pour la première fois l‘écart (19-15).

Deux ans après avoir quitté l‘élite, c’est une surprise de voir l’Aviron y retourner. Surtout qu’il n’avait pas les faveurs des pronostics face aux Corréziens, premiers de la saison régulière, mais moins mordants dans cette finale qu’ils n’ont jamais vraiment maitrisée.

Indisciplinés, et en difficulté pendant un gros quart d’heure avant la pause, les hommes de Jeremy Davidson ont pensé avoir fait le plus dur en inscrivant le seul essai du match par Galala (13-12, 50) sur l’un de leurs rares temps forts.

Mais cela n’a pas été suffisant pour décramponner des Basques qui n’ont jamais paniqué, ont fini plus fort jusqu‘à obtenir deux pénalités quasiment cadeau pour leur gâchette argentine.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2023 - Agence France-Presse.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2023 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.