Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.

DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Autriche: première femme nommée à la tête du gouvernement en attendant les élections

Autriche: première femme nommée à la tête du gouvernement en attendant les élections
Taille du texte Aa Aa

Le président autrichien Alexander Van der Bellen a désigné jeudi la cheffe de la Cour constitutionnelle comme chancelière par interim, la première femme à ce poste.

Brigitte Bierlein est chargée de former un gouvernement technique intérimaire qui expédiera les affaires courantes en attendant les élections législatives prévues en septembre.

Son prédécesseur Sebastian Kurz a été renversé par le Parlement à la suite du scandale de corruption dit de l’Ibizagate.

“Je vais m’efforcer de gagner la confiance des Autrichiens”, a affirmé Mme Bierlein dans une déclaration télévisée où elle est apparue au côté du président Van der Bellen.

Elle a annoncé qu’elle allait entamer des discussions avec les partis politiques et les organisations de la société civile dans les prochains jours.

Elle a indiqué que Clemens Jablons, un ancien président de la Cour administrative suprême, “était prêt à assumer les fonctions de vice-chancelier et ministre de la Justice”.

Elle a ajouté qu’elle allait proposer le ministère des affaires étrangères au diplomate Alexander Schallenberg.

Le chancelier conservateur autrichien Sebastian Kurz a été renversé lundi par une motion de censure votée par les principaux partis d’opposition, dix jours après le scandale de l’Ibizagate qui a fait exploser la coalition que son parti OVP avait formée avec l’extrême droite du FPÖ.

La coalition ÖVP-FPÖ a volé en éclats avec la diffusion le 17 mai d’une vidéo piège tournée en 2017 sur l‘île espagnole d’Ibiza. Dans cette vidéo, le vice-chanceliet et ex-chef FPÖ, Heinz-Christian Strache, se montrait prêt à offrir à la fausse nièce d’un oligarque russe d’importants marchés publics en échange de financements illégaux.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.