DERNIERE MINUTE

Les Bleues ne doivent pas tourner "autour d'une joueuse", juge Corinne Diacre

Les Bleues ne doivent pas tourner "autour d'une joueuse", juge Corinne Diacre
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Malgré l’absence de trois joueuses majeures, dont la capitaine habituelle Amandine Henry, qui s’est “bloqué le dos”, les Bleues ont gagné vendredi leur dernier test avant le Mondial féminin contre la Chine, preuve, estime la sélectionneuse Corinne Diacre, que l‘équipe de France repose sur le collectif.

Question: Comment va Amandine Henry, absente surprise de ce dernier match de préparation à une semaine de la Coupe du monde ?

Réponse: C‘était une surprise pour moi aussi, je vous avoue que je m’en serais bien passée ce matin… Elle va bien, elle va mieux, elle s’est tout simplement bloqué le dos ce matin au réveil. Donc on n’a pas pris de risque. De toutes façons, vu comment elle marche je pense qu’il aurait été compliqué pour elle de courir ce soir. Ca va vite rentrer dans l’ordre. (Sur le temps de rémission) Le dos malheureusement on ne peut pas savoir. Je ne suis pas inquiète. Après, ce sont trois lyonnaises (blessées, avec Eugénie Le Sommer et Amel Majri, Ndlr), saison longue. Des filles qui ont joué sur tous les tableaux. On s’en serait bien passé mais maintenant on fait avec. C’est pas très grave: il n’y a pas de déchirure musculaire, d’entorse grave. Ce sont des aléas qu’on gère. Ca donne un peu moins de préparation pour ces filles, en tout cas du retard, mais on va gérer.

Q: Comment jugez-vous les Bleues après cette victoire (2-1) ?

R: On a fait un match sérieux, on a retrouvé une équipe de France appliquée techniquement, notamment en première période, un peu moins en fin de match, mais les jambes étaient lourdes, les filles avaient beaucoup couru. C’est déjà mieux que la semaine dernière, c’est indéniable. Et j’espère que ce sera moins bien que la semaine prochaine. Je nous ai trouvé en jambes tout de suite. Il nous a manqué des petites choses sur le plan offensif. C’est ce qu’on a essayé de rectifier en deuxième période. On a encore sept jours de travail, on savait qu’on n‘était pas encore au top.

Q: Cette performance vous a-t-elle rassurée, compte-tenu des absences ?

R: Je ne suis pas rassurée parce que je suis pas inquiète. On est en ordre de marche. Là où je suis contente c’est que le groupe a bien réagi ce soir (après l‘égalisation, Ndlr). On a trouvé une équipe de France beaucoup plus solide, beaucoup plus maître du jeu. Je travaille avec un groupe. Ce soir malgré l’absence des trois joueuses (…) on a encore gagné. C’est mon projet, c’est ce qu’on essaie de mettre en place. Il ne faut surtout pas que l‘équipe de France tourne autour d’une joueuse. On l’a vu ce soir, heureusement. L‘équipe de France, c’est une équipe, on l’a prouvé ce soir.

Propos recueillis en conférence de presse.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.
Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.