DERNIERE MINUTE

Marquez en pole au Grand Prix d'Italie devant Quartararo

Marquez en pole au Grand Prix d'Italie devant Quartararo
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Marc Marquez (Honda) partira en pole position pour le Grand Prix d’Italie dimanche après avoir réalisé le meilleur temps des essais qualificatifs devant le Français Fabio Quartararo (Yamaha-SRT) qui s’impose comme la révélation de ce début de saison.

Marquez, actuel leader du championnat du monde, a devancé dans les dernières secondes de la séance Quartararo qui avait établi un excellent temps dans les premières minutes. Celui-ci se situait déjà en dessous de la pole de l’an dernier réalisée par le héros local, Valentino Rossi, et ne semblait pas pouvoir être battu mais Marquez a profité de l’aspiration d’un autre concurrent pour le battre de 214/1000e.

“C‘était très dur à obtenir”, a souligné le quintuple champion du monde espagnol, qui a “sucé” la roue arrière de la Ducati d’Andrea Dovizioso, un avantage certain sur le très rapide circuit toscan où ce même Doviziosio avait battu le matin même le record de vitesse absolue en MotoGP avec 356,7 km/h.

Marquez, champion en titre, a remporté trois des cinq courses disputées depuis le début de la saison et compte 8 points d’avance sur Dovizioso au championnat du monde. Il avait toutefois chuté lors du GP des Amériques, perdant de précieux points.

Quartararo, 20 ans, avait lui réalisé la 1re pole position de sa carrière en MotoGP lors du GP d’Espagne début mai, devenant ainsi le plus jeune “poleman” de l’histoire du MotoGP, catégorie dans laquelle il débute cette année. Il avait toutefois été contraint à l’abandon pendant la course sur ennui mécanique et ne se situe actuellement qu‘à la 12e place au classement provisoire du championnat du monde, à 70 points de Marquez.

“Dans mon dernier tour, j’ai essayé tout ce que je pouvais mais j’ai fait des petites erreurs. Mais nous sommes quand même sur la première ligne et nous sommes très contents de la moto”, a souligné le Niçois. Son coéquipier Franco Morbidelli sera lui 4e sur la grille dimanche.

- Bilan mitigé pour Ducati –

Mugello est le berceau des Ducati dont l’usine de Borgo Panigale se situe à une heure de route. Danilo Petrucci est arrivé à sauver l’honneur de la marque italienne avec une 3e place sur la grille mais Dovizioso n’est que 9e et Michele Pirro, inscrit comme 3e pilote officiel au Mugello, 12e. La Ducati de l‘écurie satellite Pramac de Jack Miller est toutefois 5e.

“Il y a toujours beaucoup d’espoir ici pour Ducati”, a rappelé le pilote italien. Mais je suis content car le but était d‘être sur la 1re ligne”, a-t-il affirmé.

“Dovi” et Pirro avaient été repêchés en Q1 en y réalisant les deux meilleurs temps qui leur ont permis d’accéder à la Q2 qui rassemblait les dix pilotes ayant réalisé les meilleurs temps cumulés pendant les trois séances d’essais libres courues vendredi et samedi.

Johann Zarco (KTM) s’est montré encore une fois très malchanceux en chutant dans le dernier tour de cette Q1. Il ne partira qu’en 19e position, à nouveau devancé par son coéquipier Pol Espargaro, 11e.

Les Yamaha officielles se sont montrées une nouvelle fois en retrait avec la 7e place de Maverick Vinales et la 18e de Valentino Rossi qui semble avoir, à 40 ans, quelques difficultés à suivre le rythme des meilleurs mais se situe néanmoins à la 4e place du classement provisoire du championnat du monde, grâce à ses talents de finisseur.

Les Suzuki n’ont guère été mieux loties avec une 13e place pour Alex Rins, 3e au classement provisoire du championnat mais qui semble marquer le pas après un très bon début de saison.

En Moto2, c’est l’Allemand Marcel Schrotter qui partira en tête devant le Suisse Thomas Lüthi, le leader du championnat, l’Italien Lorenzo Baldassari, étant assez loin en 15e position.

En Moto3, c’est l’Italien Tony Arbolino qui partira en tête, le leader actuel du championnat, l’Espagnol Aron Canet, ne partant qu’en 10e position.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.
Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.