Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Roland-Garros: Monfils, jusqu'ici tout va bien

Roland-Garros: Monfils, jusqu'ici tout va bien
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Gaël Monfils ne dévie pas de sa feuille de route: il se retrouve en deuxième semaine de Roland-Garros, là où les choses vont commencer à se corser avec un premier choc face au finaliste de l’année dernière, Dominic Thiem (4e).

L’aventure s’arrête en revanche pour la N.1 mondiale Naomi Osaka et Serena Williams, qui échouent toutes les deux à marquer l’histoire Porte d’Auteuil.

. Monfils en ligne

Il avait dit avant le tournoi “y croire vraiment” cette année à Roland-Garros. Gaël Monfils peut continuer à rêver. La route est évidemment encore longue pour le 17e joueur mondial, aussi imprévisible qu’impressionnant par moments. Mais pour l’instant, les signaux délivrés depuis le début de la quinzaine sont plutôt très encourageants, et son genou droit, celui qui l’enquiquine régulièrement, a l’air de le laisser tranquille. Il n’a toujours pas perdu un seul set depuis le début du tournoi parisien, comme… Novak Djokovic et Roger Federer, les deux seuls autres joueurs à conserver cette virginité. Même Rafaël Nadal en a déjà perdu un.

Dans un match piégeux face à un jeune Français, qui plus est totalement inattendu à ce niveau, Antoine Hoang, 146e mondial, tombeur d’un sérieux client au tour précédent, Fernando Vedrasco, la Monf a fait ce qu’il devait (6-3, 6-2, 6-3). Une victoire solide, en trois sets, sans avoir laissé la moindre place au doute. Un scénario parfait, rassurant. “Je n’ai pas perdu énormément d‘énergie et c’est important”, a-t-il expliqué après le match. Le voilà donc pour la 8e fois de sa carrière en deuxième semaine Porte d’Auteuil, onze ans après sa demi-finale sur la terre battue parisienne, son meilleur résultat. Le contingent bleu passe comme prévu à deux pour la semaine prochaine, avec Benoît Paire, deux tricolores de plus que l’année dernière.

Forcément, la pente va se raidir un peu plus face à DominicThiem, finaliste à Paris l’année dernière, et qui a éliminé l’Urugayen Pablo Cuevas (6-3, 4-6, 6-2, 7-5). Un match forcément compliqué face à un adversaire qu’il n’a pour l’instant encore jamais battu en quatre confrontations.

“Cela va être un gros match, comme je les aime, à la maison donc plus facile à gérer. Après, on verra bien. Mais personne n’est inarrêtable”, a-t-il expliqué.

. Raté pour Williams et Osaka

La Japonaise avait une belle carte à jouer Porte d’Auteuil. Avec ses deux titres à l’US Open et à l’Open d’Australie, elle pouvait devenir la seule joueuse de l’histoire à remporter trois Grand Chelem d’affilée. Mais l’enjeu lui pesait depuis le début du tournoi parisien, et elle a sombré face à la Tchèque Katerina Siniakova (42e).

“J’ai trop pensé au Grand Chelem sur deux saisons”, a-t-elle reconnu.” Je dois me dire que si c‘était si facile, tout le monde le ferait.” A 21 ans, la Nipponne est toutefois assurée de rester sur le trône du tennis mondial à l’issue de la quinzaine parisienne.

Rendez-vous manqué aussi pour Serena Williams dont la quête du record de 24 Grand Chelem détenue par Margaret Court, n’aura pas duré très longtemps à Paris. Battue par Sofia Kenin 6-2, 7-5 au 3e tour, l’ex N.1 mondiale, souvent blessée depuis le début de la saison, a reconnue “être encore loin de sa meilleure forme”.

A 37 ans, le temps va peut-être commencer à manquer pour la 10e joueuse mondiale qui n’a plus remporté le moindre tournoi depuis son retour de maternité en mars 2018.

Simona Halep, la tentante du titre, reste la seule rescapée encore en lice du top 5.

. Djokovic déroule, Zverev enchaîne

Le N.1 mondial n’a pas traîné non plus sur le court. Face à un joueur issu des qualifications, l’Italien Salvatore Caruso (147e), il y avait en même temps peu de place pour le suspense. “Djoko”, facile vainqueur 6-3, 6-3, 6-2, continue tranquillement son chemin.

Un chemin plus tortueux pour Alexander Zverev (5e), avec deux matches en cinq sets Porte d’Auteuil, dont son troisième tour (6-4, 6-2, 4-6, 1-6, 6-2) face au Serbe Dusan Lajovic (35e) samedi. Mais le jeune Allemand, en difficulté depuis le début de l’année, est au rendez-vous.

Comme Stefanos Tsitsipas (N.6) : le jeune Grec, demi-finaliste de l’Open d’Australie fin janvier, a repris avec succès son match entamé la veille face au Serbe Filip Krajinovic (7-5, 6-3, 6-7 (5-7), 7-6 (8-6)). Son prochain match face à Stan Wawrinka (28e), en pleine renaissance après sa victoire face à Gregor Dimitrov (7-6, 7-6, 7-6), s’annonce électrique.

Anecdotique, mais pour la première fois depuis 1969, les dix premières têtes de série se retrouvent toutes en deuxième semaine Porte d’Auteuil.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.