Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Coupe Stanley: Boston punit Saint-Louis et reprend l'avantage

Coupe Stanley: Boston punit Saint-Louis et reprend l'avantage
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Boston a repris l’avantage dans la Coupe Stanley 2019, la finale de la Ligue nord-américaine de hockey sur glace (NHL), en survolant le match N.3 (7-2) samedi à Saint-Louis.

Les Bruins mènent deux victoires à une, avant le prochain match qui aura lieu lundi, toujours dans la patinoire des Blues.

Boston qui restait sur une défaite à domicile en prolongation (3-2), a mis Saint-Louis et son gardien de but Jordan Binnington KO en marquant trois buts en première période.

L’attaquant canadien des Bruins Patrice Bergeron a ouvert la score à la 11e minute avec son neuvième but des play-offs, en profitant d’une situation de supériorité numérique.

Charlie Coyle a doublé la mise à la 18e minute, avant que Sean Kuraly n’ajoute un troisième but en fin de première période d’un lancer lointain qui a surpris Binnington, dans un très mauvais jour.

Boston menait 3 à 0 après avoir tiré seulement quatre fois au but!

David Pastrnak a ajouté un 4e but dès le début du 2e tiers-temps, à nouveau en situation de supériorité numérique.

Saint-Louis a fini par réagir en réduisant le score (4-1) par Ivan Barbashev, mais Torey Krug a redonné quatre buts d’avance à son équipe moins d’une minute plus tard.

L’entraîneur des Blues Craig Berube a alors décidé de rappeler sur le banc son gardien qui a terminé sa soirée avec 14 arrêts et cinq buts encaissés.

“Notre gestion des infériorités numériques nous a coûté cher, même si sur quatre de leurs buts, il y a eu des déviations”, a fait remarquer Berube.

“J’ai toute confiance en Jordan (Binnington), il jouera le prochain match”, a-t-il assuré.

Boston a ajouté deux buts supplémentaires durant le 3e tiers-temps et abordera le prochain avec un net ascendant psychologique.

Depuis 1999, date de la première finale disputée selon le format actuel, l‘équipe qui mène 2 à 1, a été sacrée dans 79% des cas.

Bergeron qui a fini la rencontre avec un but et deux passes décisives, reste prudent même si son équipe a signé la plus large victoire dans un match d’une finale NHL depuis 2011.

“Le score ne reflète pas vraiment la physionomie du match, cela va être difficile jusqu’au bout”, a-t-il prévenu.

Boston est en quête de sa septième Coupe Stanley, sa première depuis 2011, tandis que Saint-Louis a perdu ses trois précédentes finales, en 1968, 1969 et 1970.

Le résultat de samedi:

A Saint-Louis,

Boston bat Saint-Louis 7 à 2

Boston mène deux victoires à une

Déjà joués:

Match N.1: Boston – Saint-Louis 4 – 2

Match N.2: Boston – Saint-Louis 2 – 3 (en prolongation)

A venir:

Match N.4, lundi 3 juin: Saint-Louis – Boston

Match N.5, jeudi 6 juin: Boston – Saint-Louis

Match N.6 (si nécessaire), dimanche 9 juin: Saint-Louis – Boston

Match N.7 (si nécessaire), mercredi 12 juin: Boston – Saint-Louis

NB: la première équipe à quatre victoires remporte la finale

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.