DERNIERE MINUTE

Tour d'Italie: "Ce n'est qu'un début", croit Carapaz

L'Equatorien Richard Carapaz remporte le Tour d'Italie le 2 juin 2019
L'Equatorien Richard Carapaz remporte le Tour d'Italie le 2 juin 2019 -
Tous droits réservés
Luk BENIES
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

“Ce n’est qu’un début”, veut croire Richard Carapaz (Movistar), l’Equatorien vainqueur du Giro dimanche à Vérone, en pensant à plus long terme au Tour de France et à la Vuelta.

“J’ai réalisé un rêve. A l’avenir, je voudrais endosser le maillot jaune (du Tour de France) et le rouge (de la Vuelta)”, a répondu Carapaz à une question sur le Tour, qu’aucun coureur sud-américain n’a encore gagné.

S’il a participé à deux reprises à la Vuelta, il ne s’est encore jamais aligné sur la Grande Boucle depuis ses débuts professionnels fin 2016.

A propos du Giro, l’Equatorien (26 ans) a estimé que sa victoire dans la 14e étape arrivant à Courmayeur, “l‘étape du Mont Blanc”, avait été “décisive”.

“Quand j’ai attaqué, je voulais savoir si les autres étaient capables de suivre. J’ai gagné 30 secondes au sommet, j’avais les jambes. J’ai profité de la rivalité entre Roglic et Nibali, ils se sont regardés. Je n‘étais pas le favori”, a rappelé Carapaz en soulignant que ce jour-là (25 mai) était “la base” de sa victoire.

Le vainqueur du Giro, qui a reçu un prix des mains de l’ambassadeur de son pays venu à Vérone pour la conclusion du Giro, a insisté sur l’importance de sa victoire pour le cyclisme de l’Equateur. Mais il a évoqué aussi l’importance de la Colombie (“un pays qui connaît le cyclisme”) dans son parcours.

Interrogé sur la suite, Carapaz a souri: “Je vais savourer, avec les miens, tranquillement, profiter du sentiment d’harmonie qui accompagne la réussite. Gagner le Giro est un rêve que je n’ai pas encore assimilé.”

“Si j’ai un message à délivrer à un enfant de mon pays, ce serait de croire en ses rêves. En travaillant, on peut les réaliser. Quand on a un don, c’est un privilège, il faut le faire fructifier”, a-t-il ajouté en se félicitant de l’audience de sa performance dans son pays: “J’en suis très fier.”

Sitôt la ligne d’arrivée de la 21e étape franchie, Carapaz avait déclaré, avant de monter sur le podium avec ses deux enfants Santiago et Sofia: “C’est le plus grand moment de ma vie sportive. Dans ce dernier contre-la-montre, j’ai souffert du début à la fin jusqu‘à ce que j’atteigne les arènes de Vérone. C’est fabuleux de gagner le Giro !”

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.
Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.