Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.

DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les Bleuets doivent se mettre en mode Euro

Les Bleuets doivent se mettre en mode Euro
Taille du texte Aa Aa

Surpris par le Danemark (1-0) lors de leur dernière sortie, les Espoirs français veulent retrouver le goût de la victoire face à la Belgique, au Mans, lundi (21h00), à deux semaines de leur entrée en lice à l’Euro en Italie et à Saint-Marin.

Pour les hommes de Sylvain Ripoll, il faudra se mettre en “conception de tournoi”, a estimé le milieu Lucas Tousart, capitaine de la sélection en l’absence d’Abdou Diallo pour raisons médicales.

Cela fait presque huit mois et cinq matches (quatre nuls, une défaite) que les Bleuets n’ont plus levé les bras au coup de sifflet final.

Croatie (2-2), Espagne (1-1), Allemagne (2-2), Danemark (0-1), ils n’ont pris le dessus sur aucun des quatre adversaires également qualifiés pour la phase finale qui démarre le 16 juin (débuts des Bleus le 18 juin) et choisis justement pour leur donner un avant-goût de l’opposition qui les attend.

Lundi au Mans, face à la Belgique, et huit jours plus tard en Autriche, les Bleuets n’auront “pas le droit à l’erreur”: “Il faut s’habituer à gagner des matches” car “ce n’est pas en faisant une défaite ou un (match) nul qu’on va bien préparer cette compétition”, a encore averti Tousart.

À l’Euro, seul le premier de chaque groupe et le meilleur deuxième poursuivront l’aventure, il ne faudra donc rien laisser en chemin face à l’Angleterre (18 juin), la Croatie (21 juin) et la Roumanie (24 juin).

- “Toute une aventure” au bout /p>

Mais au delà des succès espérés, le coach Ripoll sera attentif “à ce qu’on va mettre dans notre match pour aller chercher une victoire, après ce rassemblement de mars qui était insuffisant par rapport à ce qu’on avait produit jusqu‘à présent”.

L‘équipe alignée au Mans ne sera pour autant pas forcément le onze type de l’Euro.

“Pour certains, il est important de récupérer du temps de jeu. D’autres peuvent avoir au contraire besoin de souffler un peu”, a glissé Ripoll, en allusion sans doute au milieu de terrain Mattéo Guendouzi, qui a perdu la finale de la Ligue Europa avec Arsenal mercredi à Bakou.

Mais le groupe se projette déjà avec envie sur les retrouvailles avec une compétition qu’ils n’ont plus disputées depuis 13 ans.

“On sent qu’on n’est pas là pour qu’une semaine avec deux matches. Il y a toute une aventure qui peut se passer derrière. On est excité de pouvoir la commencer”, a reconnu capitaine Tousart.

Après “un an et demi, deux ans, de travail et de matches des fois compliqués, dans des stades et des atmosphères difficiles, c’est la récompense. Il faut qu’on prenne conscience qu’on a quelque chose de grand à faire lors de cet Euro”, a-t-il conclu.

Les Bleuets affrontent lundi la Belgique au Mans, avant-dernier match de préparation avant leur entrée en lice dans l’Euro Espoirs (16 au 30 juin 2019), en Italie et à Saint-Marin, le 18 juin contre l’Angleterre.

Le calendrier complet:

3 juin (21H00): France – Belgique (amical) au Mans

- 11 juin (18H45): Autriche – France (amical) à Hartberg

- 18 juin (21H00): Angleterre – France (Euro-2019) à Cesena

- 21 juin (21H00): France – Croatie (Euro-2019) à Saint-Marin

- 24 juin (21H00): France – Roumanie (Euro-2019) à Cesena

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.