DERNIERE MINUTE

Jared Kushner a présenté ses "idées" pour le Moyen Orient à Bruxelles

Jared Kushner a présenté ses "idées" pour le Moyen Orient à Bruxelles
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Jared Kushner, conseiller et gendre du président américain Donald Trump, a exposé merdi “ses idées” pour le Proche-Orient au président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker, a annoncé la porte-parole adjointe de l’exécutif bruxellois Mina Andreeva.

L’entretien avait été demandé par M. Kushner, a-t-elle précisé. Il a été reçu en fin d’après-midi au siège de la Commission à Bruxelles.

“Au cours de la conversation sur le Moyen-Orient, le Président Juncker et la Haute Représentante pour la diplomatie de l’UE Federica Mogherini ont écouté les idées de M. Kushner et souligné l’intérêt fondamental de l’Union européenne pour une paix et une stabilité durables dans la région”, a expliqué la porte-parole.

Les deux responsables européens ont insisté sur l’importance d’un “développement économique de l’ensemble de la région” jugé “crucial”. “Il doit s’accompagner de progrès politiques viables qui tiennent compte à la fois des aspirations des Palestiniens et des Israéliens”, ont-ils précisé.

Aucune précision n’a été fournie sur les idées présentées par M. Kushner pour résoudre le conflit israélo-palestinien. Ce plan suscite des doutes croissants, exprimés en particulier par le chef de la diplomatie Mike Pompeo qui, la semaine dernière lors d’une rencontre privée, a admis qu’il “peut être rejeté”, déclarant comprendre “pourquoi les gens pensent qu’il s’agit d’un accord que seuls les Israéliens pourront aimer”.

Washington doit en présenter les 25 et 26 juin à Bahreïn le volet économique lors d’une conférence boycottée par les Palestiniens. L’incertitude demeure sur ses aspects politiques, de loin les plus délicats.

Le plan de paix devrait s’abstenir d’appeler à la création d’un Etat palestinien, rompant avec l’objectif de la diplomatie américaine depuis des décennies.

Depuis son arrivée à la Maison Blanche il y a deux ans, Donald Trump a transformé la traditionnelle politique d’appui à Israël en un soutien inconditionnel à l’Etat hébreu et au gouvernement de Benjamin Netanyahu.

L’UE défend la solution dite à deux Etats, c’est-à-dire la création d’un Etat palestinien coexistant avec Israël.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.
Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.