Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Neymar va jouer la Copa América malgré le scandale

Le Brésilien Neymar en séance d'entraînement à Teresopolis le 3 juin 2019
Le Brésilien Neymar en séance d'entraînement à Teresopolis le 3 juin 2019 -
Tous droits réservés
Lucas FIGUEIREDO
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Le président de la Confédération brésilienne de football (CBF) Rogerio Caboclo a affiché mardi sa “confiance totale” en Neymar et assuré que l’attaquant participerait bien à la Copa América malgré l’accusation de viol qui pèse contre lui.

“Il n’y a pas la moindre possibilité que Neymar ne prenne pas part à la Copa América”, a déclaré le dirigeant à des journalistes brésiliens à Paris, en marge d’une réunion de la Conmebol précédant le Congrès de la Fifa.

“Nous suivons tout cela avec attention et nous avons totalement confiance en Neymar, nous savons quel genre d’homme et de sportif il est”, a-t-il ajouté.

Le président de la CBF ne s’est pas montré inquiet quant à une éventuelle hostilité des supporters envers la star de la Seleçao.

“C’est un des plus grands joueurs au monde (…) Je crois que les supporters vont savoir faire la part des choses, vu l’importance qu’il peut avoir pour que le Brésil remporte des titres”, a-t-il affirmé.

Le scandale impliquant Neymar a éclaté samedi, avec la révélation d’une plainte d’une jeune Brésilienne l’accusant de l’avoir violée lors d’une rencontre mi-mai à Paris, après deux mois d‘échanges sur les réseaux sociaux.

L’attaquant du Paris SG a clamé son innocence, assurant être “tombé dans un piège”.

Le Brésil jouera la Copa América à domicile du 14 juin au 7 juillet, dans l’espoir de remporter son premier titre continental depuis 2007.

Au-delà du cas Neymar, le président de la CBF a indiqué mardi que le sélectionneur Tite était assuré de rester à son poste “quel que soit le résultat” de la compétition.

Tite, qui a pris ses fonctions en 2016, a vu son contrat renouvelé jusqu’en 2022 en juillet dernier, malgré l‘élimination décevante de la Seleçao en quarts de finale du Mondial-2018.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.