Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.

DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Trump en Normandie pour célébrer le D-Day avec Macron

Trump en Normandie pour célébrer le D-Day avec Macron
Taille du texte Aa Aa

La France célèbre jeudi le 75e anniversaire du Débarquement allié sur les plages de Normandie en présence de Donald Trump, Emmanuel Macron, et de plusieurs vétérans centenaires.

Le président américain et sa femme Melania ont atterri en milieu de matinée à Caen à bord d’Air Force One. “Une grande et magnifique journée!”, avait-il tweeté avant de décoller depuis l’Irlande.

En début de la matinée, Theresa May et Emmanuel Macron ont entamé ces célébrations côté français en dévoilant la première pierre du futur mémorial en hommage aux militaires britanniques, à Ver-sur-Mer (Calvados).

Le président français a réaffirmé la solidité “des liens singuliers” entre la France et le Royaume-Uni malgré la perspective du Brexit, et juste avant le prochain départ de Mme May de la tête du gouvernement britannique. Cette cérémonie est l’une de ses dernières apparitions officielles à l‘étranger.

A l’issue de la cérémonie, les deux dirigeants ont salué les vétérans avant d’admirer la Gold Beach.

Sous un ciel bleu éclatant, les ultimes préparatifs étaient en cours au cimetière américain de Colleville-sur-Mer, site majestueux surplombant la falaise qui compte 9.387 croix ou étoiles de David blanches parfaitement alignées sur un gazon vert qui semble s‘étendre à perte de vue.

Environ 160 vétérans de la Seconde Guerre mondiale (45 du Jour J) sont annoncés pour une cérémonie pour laquelle un impressionnant dispositif de sécurité a été déployé dans toute la région.

Au total, 5.700 membres des forces de l’ordre ont été mobilisés, principalement pour sécuriser les lieux concernés par ces célébrations; sites historiques et mémoriels, axes de circulation, etc… Des démineurs de la Sécurité civile ont été requis, de même que 500 pompiers et 12 équipes de SAMU.

“Il y a 75 ans jour pour jour, sur ces côtes, sur ces falaises, 10.000 hommes ont versé leur sang et des milliers ont sacrifié leur vie pour leurs frères, leurs pays, et pour la survie de la liberté”, devait déclarer M. Trump dans un discours dont la Maison Blanche a diffusé des extraits à l’avance.

La poignée de main jeudi à la mi-journée entre Emmanuel Macron et Donald Trump sera scrutée avec attention, sur fond de remise en cause profonde par le président américain de ce multilatéralisme.

La rencontre entre les deux dirigeants, dont les relations se sont tendues ces derniers mois, est prévue à 13h30 à la préfecture de Caen, avant un déjeuner.

Le 13 novembre, à peine rentré de Paris, où il avait célébré la paix avec d’autres dirigeants du monde, Donald Trump s‘était vivement attaqué à son homologue français. Les Français “commençaient à apprendre l’allemand à Paris avant que les États-Unis n’arrivent”, avait-il affirmé, en référence à l’occupation par l’Allemagne nazie à partir de 1940 jusqu‘à la libération par les Alliés.

La FSU, la CGT et la France insoumise ont appelé à manifester jeudi à 17h30 à Caen contre la venue de Donald Trump, qui incarne, selon eux, “le racisme, le sexisme et le climato-négationnisme”.

- “Ne jamais oublier” –

Mercredi à Portsmouth, Donald Trump, Emmanuel Macron et la reine Elizabeth II ont donné le coup d’envoi des célébrations de ce 75e anniversaire.

Les 16 pays représentés ont adopté une “Déclaration” pour “faire en sorte que les sacrifices du passé ne soient jamais vains et jamais oubliés”. Leurs représentants ont assisté mercredi soir au départ en bateau de 300 vétérans britanniques pour la France.

Le président français a également rencontré dans la matinée de jeudi deux vétérans français, avant de présider à 16h30, à Colleville-Montgomery (Calvados), une cérémonie en l’honneur des 177 Français du commando Kieffer qui ont débarqué le 6 juin 1944.

De son côté, le Premier ministre Edouard Philippe présidera en fin de journée une cérémonie à Courseulles-sur-mer (Calvados), en présence de plusieurs têtes couronnées européennes.

Mais la Normandie était déjà en fête mercredi, avec notamment des parachutages, une cérémonie amérindienne à Omaha Beach, et des dizaines de milliers de collectionneurs de véhicules militaires qui sillonnaient les routes proches des plages du Débarquement.

Au total plus de 280 événements ont été labellisés pour ce 75e anniversaire. De cinq à six millions de touristes sont attendus en 2019 sur les sites historiques normands.

Etape clé de la libération de l’Europe du joug nazi, ce débarquement est le plus important de l’histoire par le nombre de navires engagés: 6.939 navires ont débarqué 132.700 hommes sur les plages de Normandie.

Près de 3.000 civils normands ont perdu la vie les 6 et 7 juin, soit presque autant que de militaires alliés le Jour J.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.