Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.

DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ligue des nations: les Pays-Bas de Depay en finale face au Portugal

Ligue des nations: les Pays-Bas de Depay en finale face au Portugal
Taille du texte Aa Aa

Les Pays-Bas finalistes au bout de l’effort! Grâce à Memphis Depay, double passeur, la jeune garde néerlandaise a dompté la relève anglaise (3-1 après prolongation) jeudi lors d’une demi-finale haletante en Ligue des nations, avec le droit d’affronter le Portugal dimanche en finale.

Au stade Afonso-Henriques de Guimaraes (nord du Portugal), les “Trois Lions” ont cru faire la différence sur un penalty provoqué par le prometteur défenseur de l’Ajax Matthijs de Ligt et transformé par Marcus Rashford (32e).

Mais De Ligt s’est rattrapé d’une tête piquée sur un corner de Depay (73e), avant que le but du 2-1 ne soit refusé à l’Anglais Jesse Lingard après recours à l’arbitrage vidéo, pour un très léger hors-jeu (83e). Et dans une prolongation à couper le souffle, Kyle Walker a malencontreusement taclé le ballon dans sa propre cage (97e) avant le but décisif de Quincy Promes sur un nouveau service de Depay (114e)…

C’est cruel pour les Anglais mais c’est mérité pour les Néerlandais, dominateurs avec leur jeu léché et tout proches d’un premier trophée officiel depuis l’Euro-1988, trente et un ans après. Pour cela, les “Oranje” devront triompher dimanche soir en finale face au Portugal, favori devant son public et vainqueur 3-1 de la Suisse mercredi sur un triplé de Cristiano Ronaldo.

- Opposition de styles /p>

Mais la “classe biberon” de l’Ajax Amsterdam, avec De Ligt, Frenkie de Jong ou Donny van de Beek, n’a-t-elle pas dompté en Ligue des champions la Juventus Turin de Ronaldo ? Et le capitaine néerlandais Virgil Van Dijk, récent vainqueur de la Ligue des champions, n’est-il pas de taille à museler la superstar portugaise et à se poser en rival pour le Ballon d’Or ?

En demi-finale à Guimaraes, le choc de deux des meilleurs viviers du continent a débouché sur une belle opposition de styles: d’un côté, le jeu construit et léché des Pays-Bas; de l’autre, l’impact et la vitesse de l’Angleterre.

Pendant plus d’une heure, les Néerlandais n’ont rien fait de leur domination, trop maladroits dans la finition, à l’image du Lyonnais Depay. D’où une sensation de maîtrise trompeuse pour les “Oranje”, jusqu‘à un certain excès de confiance.

Si De Jong, transféré à Barcelone, a étincelé dans l’entrejeu, De Ligt a souffert de déconcentration au pire moment… peut-être pertubé par les rumeurs insistantes autour de son avenir (Barça, PSG…)

Le jeune défenseur central (19 ans) a raté un ballon dans sa surface et taclé sur le tibia de Rashford, qui a transformé le penalty (32e).

En tribune, cela a fait chavirer les milliers de supporters anglais, dont la présence en nombre à Porto et Guimaraes a été source d’incidents épars “fermement” condamnés par la fédération anglaise de football.

Prolongation endiablée –

En seconde période, les Pays-Bas sont passés tout près de l‘élimination sur une tête à bout portant de Jadon Sancho, repoussée par Jasper Cillessen, gardien remplaçant du FC Barcelone (54e).

Mais c’est le propre des champions de savoir rattraper leurs erreurs: De Ligt s’est racheté d’une tête piquée libératrice après un corner de Depay (73e), bien plus tranchant en seconde période.

Ensuite ? Ensuite, le match est devenu fou, avec deux équipes à la limite de la rupture, jusqu‘à une prolongation endiablée.

Les Néerlandais ont cru chuter sur le but annulé de Lingard (83e), et les tentatives brûlantes ont plu sur les deux buts (78e, 90e, 90e+4, 90e+6)…

Et malgré les miracles du gardien Jordan Pickford et les efforts du capitaine anglais Harry Kane, les Pays-Bas ont eu le dessus: Depay a pressé John Stones, récupéré le ballon, buté sur Pickford mais Promes, qui avait suivi, a contraint Kyle Walker a tacler le ballon dans sa propre cage (97e)…

Inlassable, c’est encore Depay qui a récupéré un ballon dans la surface et servi Promes pour l’ultime but, synonyme de finale. L’inoxydable Cristiano Ronaldo (34 ans) peut se méfier, les jeunes loups néerlandais ont très faim!

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.