DERNIERE MINUTE

Australie: les footballeuses payées le même salaire de base que les hommes

L'équipe d'Australie à l'entraînement, à Sydney, le 27 février 2019
L'équipe d'Australie à l'entraînement, à Sydney, le 27 février 2019 -
Tous droits réservés
Saeed KHAN
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Les footballeuses professionnelles australiennes ont remporté une victoire vendredi avec une augmentation salariale qui va leur permettre de bénéficier de la même rémunération minimale que leurs collègues masculins.

Aux termes d’un nouvel accord collectif dévoilé le jour même de l’ouverture de la Coupe du monde féminine en France, le salaire annuel de base des joueuses de la W-League (le championnat australien dames) a été augmenté de 33%, à 16.344 dollars australiens (10.100 euros).

La saison de la W-League est beaucoup plus courte que celle de leurs homologues masculins de la A-League, mais proportionnellement, le salaire de base des femmes est donc désormais le même que celui des hommes.

La Fédération australienne de football (FFA) a salué un accord “qui répond au principe d‘égalité des genres, la même rémunération de base pour le même travail de base“.

“Cela signifie que les athlètes de la Westfield W-League et de la Hyundai A-League recevront le même taux horaire minimum”, a déclaré Greg O’Rourke, patron des Ligues de la FFA.

Des stars comme la capitaine de la sélection Sam Kerr peuvent tourner à des salaires à six chiffres grâce à des accords avec des clubs locaux et avec les “Matildas”, l‘équipe nationale australienne. Mais jusqu’en 2017, de nombreuses joueuses du championnat australien étaient considérées comme amateurs et étaient uniquement défrayées.

La W-League, qui se déroule généralement de novembre à février, est de plus en plus populaire et les espoirs sont nombreux de voir les conditions réservées aux femmes s’améliorer encore, d’autant que l’Australie ambitionne d’organiser la prochaine édition de la Coupe du monde féminine, en 2023.

Pour le Mondial qui débute vendredi en France, où les “Matildas” seront dans le groupe C avec l’Italie, le Brésil et la Jamaïque, la dotation globale partagée entre 24 équipes, sera de 30 millions de dollars, contre 400 millions l‘été dernier pour les garçons en Russie.

C’est toutefois deux fois plus qu’en 2015 lors du dernier Mondial féminin au Canada.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.
Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.