Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Theresa May sur le départ, la course pour la remplacer est lancée

Theresa May sur le départ, la course pour la remplacer est lancée
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

C'est aujourd'hui que Theresa May quitte la tête du parti conservateur britannique... Dernières heures peut-être difficiles pour celle qui n'a pu mener à bien le Brexit, bloquée par les députés britanniques et cible de critiques incessantes et de complots dans son propre camp.

A la tête de l'exécutif depuis juillet 2016, Theresa May ne sait pas à qui elle va confier les rênes. La course entre les candidats potentiels commence. Ils ont quelques heures pour déposer leur dossier auprès des Tories. Le nom du nouveau chef des conservateurs, qui devrait être celui du nouveau premier ministre, sera annoncé le 22 juillet, seulement trois mois avant l'échéance trouvée par Theresa May pour le Brexit.

Avant que le processus commence, John Bercow, speaker de la chambre des communes, a rappelé, que son successeur, quel que soient ses plans, devra avoir le feu vert du parlement :

"Le parlement ne sera pas mis de côté, à cette étape du processus de décision, sur une question aussi importante que le Brexit. Cela n'arrivera pas ! C'est si évident que ce n'est presque pas la peine de le rappeler, mais je l'ai fait."

Et pas moins de 11 candidats sont en lice.

En tête selon les analystes, Boris Johnson, ancien chef de la diplomatie, politicien pro-Brexit et excentrique, très populaire parmi les membres du parti conservateurs, mais pas autant parmi les députés conservateurs...

Il y a aussi Michael Gove, actuel ministre de l'environnement, est largement perçu comme le candidat "anti-Boris" et il semble être en mesure de rassembler les voix au fur et à mesure des votes au sein des Tories.

Dominic Raab, ancien ministre du Brexit, est en troisième position dans l'ordre de préférence des sondages, mais il a un point faible : il veut le Brexit "quoiqu'il en coûte".

Dans la longue liste des candidats potentiels, on retrouve aussi Jeremy Hunt, actuel chef de la diplomatie britannique; et Sajid Javid, ministre de l'Intérieur, partisan d'une ligne dure en matière d'immigration. Il aurait peu de chances d'être choisi par les Tories.