Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Roland-Garros: Djokovic stoppé par Thiem qui rejoint Nadal en finale

Djokovic (g) stoppé par Thiem qui rejoint Nadal en Finale le 8 juin 2019
Djokovic (g) stoppé par Thiem qui rejoint Nadal en Finale le 8 juin 2019 -
Tous droits réservés
Philippe LOPEZ
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Le N.1 mondial Novak Djokovic a été stoppé dans sa quête d’une quatrième victoire d’affilée en Grand Chelem par l’Autrichien Dominic Thiem (N.4), vainqueur en cinq sets 6-2, 3-6, 7-5, 5-7, 7-5 en demi-finale de Roland-Garros samedi, à l’issue d’un match joué sur deux jours et haché par la pluie.

Thiem (25 ans), finaliste la saison passée, affrontera en finale dimanche Rafael Nadal (N.2), en quête d’un douzième sacre record sur la terre battue parisienne et qui a lui écarté Roger Federer vendredi (6-3, 6-4, 6-2).

Cette défaite de Djokovic met un terme à sa quête de Grand Chelem à cheval sur deux saisons, lui qui n’en était plus qu‘à deux victoires après ses titres à Wimbledon et à l’US Open en 2018, puis à l’Open d’Australie en janvier, et qui l’avait déjà réalisé une première fois dans sa carrière, entre 2015 et 2016.

Même Federer et Nadal, les deux joueurs les plus décorés de l’histoire en Grand Chelem (20 et 17 respectivement), se sont cassés les dents sur cet exploit rarissime dans l’histoire du tennis. Seuls l’Américain Donald Budge, en 1938, et l’Australien Rod Laver, en 1962 et 1969, ont fait mieux en complétant le Grand Chelem sur une même saison, mais à leur époque, tous les tournois majeurs, à l’exception de Roland-Garros, se jouaient sur gazon.

La demi-finale entre Djokovic et Thiem s’est étirée sur deux jours et a été hachée en quatre morceaux à cause des conditions météo capricieuses.

Entamée vendredi après-midi, elle a été interrompue brièvement une première fois, puis reportée à samedi alors que les deux joueurs avaient remporté chacun un set (6-2, 3-6) et que l’Autrichien avait l’avantage 3 jeux à 1 dans la troisième manche.

De retour sur le court Philippe-Chatrier à la mi-journée samedi, Djokovic et Thiem ont été une nouvelle fois renvoyés aux vestiaires après un peu plus de deux heures de jeu alors que l’Autrichien n‘était plus qu‘à deux jeux d’une victoire de prestige et de s’offrir une deuxième finale consécutive à Roland-Garros : le jeu a été interrompu à 4-1 en sa faveur, 40-40 sur le service de Djokovic.

Après un peu plus d’une heure d’interruption, le Serbe aux quinze trophées majeurs a écarté une deuxième balle de 5-1, a réduit l‘écart à 4-3 mais s’est retrouvé dos au mur quand Thiem a de nouveau breaké (5-3) et s’est procuré deux premières balles de match. L’Autrichien a alors enchaîné quatre fautes directes permettant à “Djoko” d’y croire encore. Mais le N.1 mondial a fini par craquer, à 6-5 sur son service, sur la troisième balle de match de Thiem, convertie d’un ultime coup droit gagnant.

La finale 2019 sera donc une réédition de celle d’il y a un an, entre Nadal et Thiem. Le champion espagnol s‘était alors imposé 6-4, 6-3, 6-2.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.