Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Brexit : les candidats à la succession de May se positionnent

Brexit : les candidats à la succession de May se positionnent
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

La course au successeur de Theresa May se poursuit Outre-Manche. Boris Johnson est le grand favori pour succéder à la Première ministre britannique. Ce conservateur eurosceptique assure qu' il ne paiera pas les 40 milliards d'euros que Theresa May a accepté de payer pour quitter l'Union européenne, à moins que Bruxelles n'offre de meilleures conditions sur Brexit. Une source proche du président français Emmanuel Macron a déclaré dimanche que le défaut de paiement du Brexit équivaudrait à un défaut de paiement de la dette souveraine.

Dans une interview accordée au Sunday Times, il a déclaré que les fonds seraient conservés jusqu'à ce que la Grande-Bretagne obtienne plus de clarté, décrivant l'argent comme "un excellent lubrifiant pour négocier une affaire".

Pendant ce temps, son rival, Michael Gove, se dit prêt à demander une prolongation du délai fixé au 31 octobre pour que la Grande-Bretagne quitte l'Union européenne.

"Je pense que nous devrions partir avant le 31 octobre, mais si nous avons besoin de quelques jours ou semaines supplémentaires pour mettre les points sur les i pour sortir de l'Union européenne, c'est la bonne chose à faire", a déclaré Michael Gove, le ministre britannique de l'Environnement.

Autre candidat à la succession de Theresa May, Sajid Javid, le ministre de l'Intérieur, déclaré qu'il serait prêt à superviser un Brexit sans négociation plutôt que de rater la date limite.

"Je ferai tout ce qui est en notre pouvoir pour partir le 31 octobre, et cela signifie pour moi, bien sûr, que je veux un accord. Je ferai tout ce que je peux pour avoir un accord, mais si je dois choisir entre pas d'accord et pas de Brexit, je choisirais pas d'accord," a déclaré Sajid Javid, le ministre britannique de l'Intérieur.

Les députés conservateurs commenceront à voter sur leur choix d'un nouveau chef jeudi prochain, et les deux meilleurs candidats seront soumis au vote des membres du parti en juillet.