Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.

DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Paris-2024: vers un village olympique à 14.000 lits, moins que prévu

Paris-2024: vers un village olympique à 14.000 lits, moins que prévu
Une maquette du village olympique des JO-2024 à Paris, le 4 mars 2019 -
Tous droits réservés
Eric Feferberg
Taille du texte Aa Aa

Le village olympique qui sera construit en Seine-Saint-Denis pour accueillir les sportifs lors des JO de Paris-2024 devrait compter 14.000 lits, moins que les 17.000 initialement prévus, une baisse rendue possible par des hébergements sur d’autres sites proches des compétitions, ont annoncé les organisateurs mercredi.

Ce chiffre avait déjà été ramené à 15.600, mais “on devrait pouvoir terminer autour de 14.000 et c’est un enjeu important dans la maîtrise du budget”, s’est félicité le “monsieur” Paris-2024 du Comité international olympique (CIO), le Belge Pierre-Olivier Beckers-Vieujant, à l’issue d’une revue du projet qui s’est déroulée pendant deux jours à Marseille. La cité phocéenne accueillera les épreuves de voile et certaines rencontres de football au Vélodrome.

D’après les organisateurs, des délégations préfèrent renoncer au village, situé aux portes de Paris, et opter pour des solutions d’hébergement plus proches des sites de compétition quand celles-ci n’ont pas lieu dans la capitale ou à proximité immédiate. C’est le cas “pour l’aviron, pour le canoë”, prévus à Vaires-sur-Marne, “probablement pour le golf” et le cyclisme sur piste à Saint-Quentin-en -Yvelines, en région parisienne, a détaillé le directeur des JO au CIO, Christophe Dubi.

Le périmètre du village, 51 hectares à cheval sur les communes de Saint-Denis, Saint-Ouen et l’Ile-Saint-Denis, ne sera pas modifié, mais le comité d’organisation des JO de Paris-2024 espère faire des économies, qui n’ont pas encore été évaluées, car certains espaces seront plus faciles à reconfigurer après les Jeux. Après les épreuves, le village olympique sera transformé en quartier de logements, de bureaux et d’activités. Le chantier doit démarrer début 2021.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.