DERNIERE MINUTE

Plainte pour viol: Neymar entendu 5 heures par la police

Plainte pour viol: Neymar entendu 5 heures par la police
Taille du texte Aa Aa

Neymar a été entendu jeudi pendant plus de cinq heures dans un commissariat de police de Sao Paulo pour répondre des accusations de viol de la Brésilienne Najila Trindade, a constaté l’AFP.

“Je suis très tranquille. La vérité éclatera tôt ou tard”, a déclaré le joueur de 27 ans aux journalistes à sa sortie du commissariat vers 21h00 locales.

L’attaquant du Paris SG, costume sombre, était arrivé dans une voiture particulière peu avant 16h00, et avait rejoint le commissariat en s’appuyant sur des béquilles en raison d’une blessure à la cheville droite qui l’a contraint au forfait pour la Copa America.

Une cinquantaine de personnes s‘étaient massées devant l‘édifice dans l’espoir d’apercevoir la star brésilienne, protégée par un important dispositif de sécurité.

Neymar devait livrer sa version des faits dans l’affaire qui l’oppose à Najila Trindade, mannequin de 26 ans qui l’accuse de l’avoir violée dans un hôtel à Paris mi-mai. Cette dernière avait été entendue à Sao Paulo le 7 juin. Elle était sortie du commissariat après six heures de déposition.

Le joueur, lui, avait été entendu une première fois par la police début juin à Rio. Il s‘était présenté dans un commissariat de Répression des crimes informatiques, pour avoir diffusé ses échanges avec son accusatrice sur Instagram, dans sa vidéo de défense.

Par ailleurs, la police brésilienne a annoncé plus tôt jeudi avoir déposé une plainte pour diffamation contre Najila Trinidade après que le mannequin a insinué que les forces de l’ordre étaient corrompues.

C’est ce que la jeune femme a laissé entendre lors d’une interview à la chaîne SBT, lors de laquelle elle évoquait le vol présumé d’une tablette sur laquelle elle aurait enregistré une vidéo de sa rencontre avec l’attaquant vedette à Paris.

Lundi, la jeune femme avait été lâchée par un troisième avocat, Danilo Garcia de Andrade, après les déclarations de sa cliente supposant qu’il serait impliqué dans le vol présumé de la tablette.

Un premier cabinet d’avocats s‘était auparavant retiré du dossier au moment du dépôt de plainte en raison de contradictions dans les déclarations de la plaignante. Une deuxième avocate avait ensuite accompagné celle-ci pour formaliser l’accusation, avant que Danilo Garcia de Andrade ne prenne finalement sa défense.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.
Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.