DERNIERE MINUTE

24 Heures du Mans: premiers accidents avec l'apparition de la pluie

Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Les premiers accidents ont émaillé la 87e édition des 24 heures du Mans avec l’apparition de gouttes de pluie vers 20h30 (18h30 GMT) sur certaines parties du circuit, la Toyota N.8 dépossédant parallèlement la voiture soeur N.7 de la tête pour la première fois depuis le début de la course.

Le premier accident a eu lieu entre la Corvette N.64 courant en GT Pro et la Porsche N.88 alignée en GT Am. La Chevrolet s’est fait tasser alors qu’elle doublait la Porsche et est partie en tête à queue avant de heurter violemment les barrières de sécurité. Le pilote Marcel Fässler n’a pas été blessé mais la voiture, dont la carrosserie a volé en éclats, a du être évacuée de la piste avec une grue et contrainte à l’abandon.

Peu de temps après, la Rebellion N.3 pilotée par le Français Thomas Laurent, qui venait de s’emparer de la 3e place au général, est partie en tête à queue et a heurté les rails, perdant la partie avant de sa carrosserie. Elle a toutefois pu regagner les stands et repartir alors que la course était neutralisée par la voiture de sécurité.

Juste avant, la Toyota N.8 pilotée par Kazuki Nakajima s’etait emparée de la tête de la course occupée depuis le départ par l’autre Toyota N.7.

Au bout de 100 tours et 6 heures de course, les deux voitures japonaises roulaient roues dans roues avec un tour d’avance sur les deux SMP Racing N.17 et N.11 et la Rebellion N.3

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.
Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.