DERNIERE MINUTE

Fernando Alonso compte revenir un jour aux 24 Heures du Mans

L'Espagnol Fernando Alonso en conférence de presse, avant les 24 Heures du Mans, le 14 juin 2019
L'Espagnol Fernando Alonso en conférence de presse, avant les 24 Heures du Mans, le 14 juin 2019 -
Tous droits réservés
JEAN-FRANCOIS MONIER
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Le pilote espagnol et double champion du monde de F1 Fernando Alonso a indiqué dimanche qu’il comptait courir à nouveau à l’avenir les 24 Heures du Mans, qu’il a déjà remportées l’an dernier.

“Ce n’est pas mon dernier tour au Mans”, a-t-il assuré après avoir effectué son dernier relais dimanche alors que sa Toyota occupe à 90 minutes de la fin de la course la 2e position derrière la voiture soeur de l‘écurie japonaise.

“Je reviendrai dans le futur, peut-être avec une Hypercar ou autre chose”, a-t-il indiqué.

Les Hypercars sont une nouvelle catégorie qui sera introduite en 2021 et qui vise à rapprocher davantage les voitures disputant l‘épreuve d’endurance des super-sportives vendues sur le marché.

“Nous n’avions pas assez de vitesse”, a-t-il ajouté pour expliquer pourquoi son équipe n’occupe que la 2e position. “Ils méritent la victoire, ils étaient plus rapides que nous, je suis content pour eux”, a-t-il déclaré sur la radio du circuit manceau.

Fernando Alonso et ses coéquipiers japonais Kazuki Nakajima et suisse Sébastien Buemi avaient remporté l‘épreuve en 2018 devant l’autre équipage de Toyota composé du Japonais Kamui Kobayashi, du Britannique Mike Conway et de l’Argentin Jose Maria Lopez qui sont premiers.

Une 2e place assurerait toutefois à Alonso/Buemi/Nakajima le titre de champion du monde d’endurance pilotes pour 2018/19: “Notre but principal était de nous battre pour le championnat, c’est pour cela que j’ai disputé toute la saison et pas seulement Le Mans comme avant.”

Alonso a quitté la F1 à la fin de l’année dernière et avait indiqué qu’il ne courrait pas au Mans l’an prochain, se destinant à d’autres “défis”. Il s’agirait notamment du rallye Dakar, ce qu’il n’a toutefois pas encore confirmé.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.
Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.