Turquie: douze morts après le naufrage d'une embarcation de migrants

Les corps sans vie de huit migrants ont été retrouvés lundi au large des côtes de la Turquie après le naufrage de leur embarcation
Les corps sans vie de huit migrants ont été retrouvés lundi au large des côtes de la Turquie après le naufrage de leur embarcation -
Tous droits réservés
OZAN KOSE
Taille du texte Aa Aa

Les corps sans vie de douze migrants ont été retrouvés lundi au large des côtes de la Turquie après le naufrage de leur embarcation, ont indiqué les gardes-côtes turcs.

Leur embarcation s’est échouée au large de Bodrum, dans le sud-ouest de la Turquie. Trente-et-une autres personnes ont pu être secourues, ont ajouté les gardes-côtes dans un communiqué, sans préciser leur nationalité.

Les autorités ont été alertées à 07H20 (04H20 GMT) lundi du naufrage. Un premier bilan établi dans la matinée faisait état de 8 morts.

Le naufrage a eu lieu à quelques kilomètres de l‘île grecque de Kos.

La Turquie, qui accueille environ quatre millions de migrants et réfugiés, en grande majorité des Syriens, est un important pays de transit pour ceux qui fuient les conflits au Proche-Orient et cherchent à rejoindre l’Europe, pour la plupart par la Grèce.

Un accord controversé entre l’Union européenne et la Turquie, signé en 2016, a néanmoins permis de réduire le nombre d’arrivées par bateau sur les îles grecques.

Celles-ci étaient de 875.000 en 2015, contre 40.000 par an pour 2017 et 2018, selon l’agence européenne de garde-frontières et de garde-côtes Frontex.

Au moins 555 personnes sont décédées depuis le début de l’année en tentant de traverser la Méditerranée pour atteindre l’Europe, selon l’Organisation internationale pour les migrations (OIM).

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.