Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Mondial-2019: Marta, un record sans briller

Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

La Brésilienne Marta s’est emparée mardi du record de buts en Coupe du monde, hommes et femmes confondus, en offrant la victoire face à l’Italie (1-0) et la qualification pour les 8e de finale du Mondial de foot féminin.

Au Stade du Hainaut de Valenciennes, la joueuse de 33 ans a transformé un penalty obtenu par Debinha à la 74e minute pour inscrire son 17e but en phase finale de Coupe du monde, s’emparant seule du record qu’elle co-détenait avec l’Allemand Miroslav Klose depuis jeudi dernier.

“Je suis très heureuse, pas seulement d’avoir battu ce record, mais aussi d’avoir pu aider mon équipe et incarner ces femmes qui jouent au football. Ce record, il ne m’appartient pas, il est à nous toutes. Je le partage avec toutes celles qui se battent pour l‘égalité”, a souligné Marta.

Toutefois, la capitaine brésilienne a réalisé une prestation très discrète, bien loin de son niveau habituel.

Arrivée en France avec une blessure musculaire à une cuisse, Marta n’avait pas joué lors du premier match face à la Jamaïque (3-0), puis avait disputé uniquement la première période de la deuxième rencontre face à l’Australie (2-3). Elle avait pourtant eu le temps de marquer, déjà sur penalty, pour égaler le record de Klose.

En conférence de presse d’après-match, la “Pelé en jupe”, qui dispute sa cinquième phase finale de Coupe du monde, avait d’ailleurs rabroué un journaliste allemand qui ne lui avait pas posé de question sur ce record.

Mardi à Valenciennes, l’attaquante qui évolue au Orlando Pride, dans le championnat américain, a rendu une copie moyenne.

- En manque de rythme –

En manque de rythme, Marta ne s’est signalée en première période que par un corner rentrant détourné sur sa barre transversale par la gardienne italienne Laura Giuliani (18e). Elle a effectué très peu de replis défensifs et n’a jamais réussi à trouver son avant-centre Cristiane.

Après la pause, le même scenario s’est reproduit: hormis une louche dans la surface pour Debinha, dont la reprise de volée a été captée par Giuliani (70e), la capitaine brésilienne a traversé la rencontre comme un fantôme.

Il a alors fallu une énième action de Debinha, meilleure joueuse du match, pour lui offrir sur un plateau la possibilité de s’emparer du record sur penalty. Marta n’a pas tremblé et a transformé en force la sentence, prenant la gardienne transalpine à contre pied (1-0, 74e).

Ovationnée par le public nordiste, elle a ensuite été remplacée par Luana dix minutes plus tard.

“J’aurais pu jouer tout le match, mais je n’ai pas voulu prendre de risques. Physiquement, je me sentais bien et je voulais rester sur le terrain”, a affirmé la capitaine brésilienne.

Considérée comme la meilleure joueuse de football de tous les temps par la plupart des observateurs, “Rainha Marta” (la reine Marta) conserve encore une chance de se hisser pour la première fois sur le toit du monde avec la Seleçao.

La Brésilienne, élue six fois meilleure joueuse du monde (2006, 2007, 2008, 2009, 2010 et 2018), pourrait en effet se dresser sur le chemin de la France en 8e de finale. Et pourquoi pas améliorer son record…

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.