DERNIERE MINUTE

Trump: les Etats-Unis vont commencer à expulser "des millions" de sans-papiers

Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Les Etats-Unis vont commencer la semaine prochaine le processus d’expulsion “des millions” de sans-papiers arrivés aux Etats-Unis illégalement, a affirmé lundi Donald Trump sur Twitter.

“La semaine prochaine l’ICE (la police migratoire, ndlr) va commencer à expulser les millions d‘étrangers illégaux qui sont entrés de manière illicite aux Etats-Unis”, a indiqué le président américain. “Ils seront renvoyés aussi rapidement qu’ils arrivent”.

M. Trump a ajouté que le Guatemala était “prêt à signer un accord” selon lequel les migrants entrant sur son territoire auront l’obligation de demander le statut de réfugiés là-bas plutôt qu’aux Etats-Unis.

Ces derniers font face à un afflux de migrants en provenance du Guatemala et d’autres pays pauvres d’Amérique centrale touchés par la violence des gangs.

Donald Trump a parlé d’une “invasion” et a fait de la lutte contre l’immigration illégale une des priorités de son administration.

Plus tôt lundi, les Etats-Unis ont confirmé qu’ils ne fourniraient pas de nouvelles aides financières aux pays d’Amérique centrale tant qu’ils ne mettraient pas en oeuvre des “actes concrets pour réduire le nombre de migrants clandestins qui arrivent à la frontière américaine”.

Pour l’année budgétaire 2018, 370 millions de dollars d’aides initialement prévues vont être affectés à “d’autres priorités de politique étrangère”, a précisé le département d’Etat. Et toutes les futures aides dépendront des avancées dans le dossier très sensible des migrants.

L’administration de Donald Trump avait déjà supprimé en mars ses aides au “Triangle du Nord”, qui comprend le Salvador, le Guatemala et le Honduras, à la demande du président républicain qui les accuse de ne “rien” faire pour empêcher les migrants de se rendre aux Etats-Unis.

Le Mexique a quant à lui pris des mesures pour éviter l’application de taxes douanières punitives américaines et doit achever mardi le déploiement de 6.000 hommes de la Garde nationale à la frontière avec le Guatemala, un des engagements de Mexico pour freiner l’immigration illégale vers les Etats-Unis.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.
Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.