Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Basket: Monaco "est toujours en vie", se réjouit Dee Bost

Le meneur américain de Monaco Dee Bost au sol lors du match N.3 de la finale du Championnat de France contre Villeurbanne, le 20 juin 2019 au stade Louis-II à Monaco
Le meneur américain de Monaco Dee Bost au sol lors du match N.3 de la finale du Championnat de France contre Villeurbanne, le 20 juin 2019 au stade Louis-II à Monaco -
Tous droits réservés
VALERY HACHE
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Le meneur américain de Monaco Dee Bost a été, avec 23 points, l’un des grands artisans de la victoire de son équipe sur l’Asvel (97-62) et a apprécié le changement d’attitude d’un collectif “toujours en vie” dans cette finale.

Q: Après deux rencontres très compliquées, Monaco a changé. Pourquoi et comment?

R: “Les deux premiers matches ont été terribles pour l‘équipe et pour moi. On n’a pas été au niveau. Il fallait jouer d’une autre matière pour espérer l’emporter. Cela dit, on n’a pas beaucoup changé. C’est notre énergie, notre implication qui ont changé. On en avait beaucoup plus. C‘étaient les mêmes joueurs, mais avec une énergie différente. Lors des deux premiers matches, on a plongé à chaque fois dans le 2e quart-temps. Cela a été différent cette fois.”

Q: Avec 23 points, vous avez réalisé une belle performance…

R: “Je savais qu’il me fallait être bien plus agressif, surtout lorsque je me remémore le Match 1. Afin de nous permettre de garder une chance, je savais qu’il me fallait être plus efficace. Dès le premier quart-temps, on a montré de belles choses. Puis, dans le second, on est passé devant. Notre public a été important. On l’a ressenti. Il nous a permis de prendre plus de risques. Les gens aiment voir des combattants. On l’a été.”

Q: Est-ce une réponse importante donnée à votre adversaire?

R: “C’est une grosse réponse, oui! Bien sûr! On est toujours en vie. C’est important. Mais on ne peut pas penser au titre. On a encore un match de retard sur notre adversaire. Il faut donc rester concentrés sur le prochain match. Bien entendu, il sera le plus important!”

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.