DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Escrime: les fleurettistes françaises vice-championnes d'Europe

La Française Ysaora Thibus lors des championnats du monde à Wuxi en Chine le 26 juillet 2018
La Française Ysaora Thibus lors des championnats du monde à Wuxi en Chine le 26 juillet 2018   -   Tous droits réservés  Johannes EISELE
Taille du texte Aa Aa

Les fleurettistes françaises sont devenues vice-championnes d’Europe vendredi à Düsseldorf (Allemagne), apportant aux escrimeurs tricolores leur huitième médaille de la compétition (deux en or, trois en argent, trois en bronze), à la veille de la dernière journée.

Ysaora Thibus, en bronze en individuel mardi, Pauline Ranvier, Anita Blaze et Solène Butruille se sont inclinées en finale 45 touches à 32 contre la Russie de la championne olympique en titre Inna Deriglazova.

Les filles du fleuret français montent pour la troisième fois sur la deuxième marche du podium continental après 2012 et 2013, mais n’ont jamais réussi à décrocher l’or.

Elles marquent surtout d’importants points pour la qualification pour les Jeux olympiques de Tokyo, après avoir pris la 2e place de la première épreuve sélective, mi-mai.

La journée n’a pas eu du tout la même saveur pour les épéistes français, puisqu’ils se sont inclinés dès les 8es de finale contre l’Estonie. Yannick Borel, Romain Cannone, Ronan Gustin et Alex Fava ont du se contenter d’une décevante 11e place.

La dernière journée samedi sera consacrée aux épreuves par équipes à l‘épée chez les dames et au sabre chez les messieurs. Deux occasions pour passer à la dizaine de podiums, un total jamais atteint par la France aux Championnats d’Europe.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2020 - Agence France-Presse.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2020 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.