DERNIERE MINUTE

Trump assure ne pas être "pressé" de lancer des frappes contre l'Iran

Trump assure ne pas être "pressé" de lancer des frappes contre l'Iran
Taille du texte Aa Aa

Le président américain Donald Trump a affirmé vendredi ne pas être “pressé” de répondre militairement à l’Iran, expliquant avoir annulé au dernier moment des frappes prévues jeudi soir car elles auraient fait de nombreuses victimes.

Dans une série de tweets matinaux, M. Trump a détaillé le déroulement de la soirée de jeudi.

“Nous étions armés et prêts à riposter la nuit dernière contre trois sites différents quand j’ai demandé combien (de personnes) allaient mourir. 150 personnes, monsieur, a été la réponse d’un général. 10 minutes avant la frappe, je l’ai stoppée, (ce n‘était) pas proportionné par rapport à une attaque contre un drone”, a écrit le président américain.

Jeudi, l’Iran a abattu un drone américain ayant, selon Téhéran, violé son espace aérien. Les Etats-Unis affirment eux qu’il a été abattu dans l’espace aérien international.

“Je ne suis pas pressé, notre armée est (…) prête et de loin la meilleure au monde”, a ajouté M. Trump, se félicitant que les sanctions américaines contre l’Iran soient “cinglantes”.

“L’Iran ne sera JAMAIS autorisé à avoir d’armes nucléaires, pas contre les Etats-Unis, et pas contre le MONDE!”, a-t-il lancé.

Le New York Times avait été le premier à faire état de l’annulation des frappes juste avant leur horaire prévu. Le quotidien avait affirmé jeudi soir que “les avions étaient en l’air et les navires en position mais n’avaient pas encore tiré quand l’ordre d’arrêter est tombé”.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.
Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.