Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Mondial féminin: sans filet, attention au vertige

Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

“Une autre compétition commence”, a résumé la défenseure des Bleues Wendie Renard. Le Mondial féminin prend un autre visage avec les matches à élimination directe des 8es de finale. Plus de droit à l’erreur et plus que trois matches avant la finale du 7 juillet à Lyon.

. Un quart France-USA?

Le tableau des huitièmes de finale est fixé et le petit jeu des pronostics est lancé. La France, pays-hôte, se trouve dans la partie la plus relevée. Avec un 8e de prestige dimanche au Havre face à la Seleçao de Marta.

“Ce que ça m’inspire, France-Brésil ? Je pense à 98 (le Mondial messieurs), c’est ça qui m’a donné envie de jouer au foot. Vingt-et-un ans plus tard, on me dit France-Brésil et c’est moi qui joue”, sourit l’attaquante des Bleues Viviane Asseyi.

Si les Françaises franchissent cet obstacle – elles n’ont jamais été battues par les Brésiliennes – une montagne se dresse ensuite: les Etats-Unis, tenantes du titre, adversaire possible en quart de finale le 28 juin au Parc des Princes.

“Si on doit prendre les Etats-Unis en quart, ce sera à nous de faire le nécessaire pour les battre tout simplement”, expliquait Wendie Renard à l’AFP avant le début du tournoi.

Les équipières d’Amandine Henry n’ont pas fait de calcul pour éviter de finir premières de leur groupe (3 victoires) tout comme les Américaines, pas effrayées à l’idée de croiser les Bleues sur leur route.

“Je pense que si vous avez peur de jouer une équipe dans la Coupe du monde alors vous ne méritez pas de gagner la Coupe du monde”, a lâché la milieu de terrain de la “Team USA” Rose Lavelle.

. Nouvelle marée Oranje à Valenciennes ?

Dans l’autre partie du tableau, on trouve une des sensations du tournoi, les Pays-Bas. Les Néerlandaises, championnes d’Europe en titre, sont opposées au Japon, mardi à Rennes.

En cas de succès, les partenaires de la star du Barça Lieke Martens iraient en quart de finale – contre le vainqueur d’Italie-Chine – à Valenciennes. Soit, presque à domicile, dans cette ville du nord de la France.

Le 15 juin, à l’occasion de Cameroun-Pays-Bas, la plus petite des neuf villes hôtes de la compétition avait basculé dans une folie “Oranje” avec plus de 15.000 supporters néerlandais venus profiter du Mondial, entre chants, bières et défilé derrière bus à impériale.

“On l’avait rêvé et c’est encore mieux que ce qu’on espérait, c’est magique. Les terrasses sont bondées, les commerces remplis, les habitants se mêlent à la fête donc c’est fantastique. Je suis un maire XXLment heureux !” s‘était enthousiasmé auprès de l’AFP Laurent Degallaix, édile de Valenciennes qui n’avait pas hésité à se déhancher à la fenêtre de l’Hôtel de ville, situé Place d’Armes.

“On a été défavorisé par l’organisation car le match a été organisé à Valenciennes, tout près de la Hollande…”, avait râlé pour sa part Alain Djeumfa, sélectionneur du Cameroun, battu ce jour-là par les Néerlandaises 3 à 1.

Depuis le technicien a retrouvé le sourire. Grâce à un doublé d’Ajara Nchout ses Lionnes Indomptables se sont qualifiées pour les 8es de finale en battant la Nouvelle-Zélande (2-1) à la toute dernière seconde jeudi soir. La fête continue pour elles, avec un choc contre l’Angleterre de Lucy Bronze dimanche… à Valenciennes, justement.

8es de finale:

samedi

(17h30/15h30 GMT) Allemagne – Nigeria, à Grenoble

(21h00/19h00 GMT) Norvège – Australie, à Nice

dimanche

(17h30/15h30 GMT) Angleterre – Cameroun, à Valenciennes

(21h00/19h00 GMT) France – Brésil, au Havre

lundi

(18h00/16h00 GMT) Espagne – Etats-Unis, à Reims

(21h00/19h00 GMT) Suède – Canada, à Paris

mardi

(18h00/16h00 GMT) Italie – Chine, à Montpellier

(21h00/19h00 GMT) Pays-Bas – Japon, à Rennes

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.