Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

no comment

Veillée d'hommages pour les victimes de la tuerie de Dayton

Les notes de "Stand by me" résonnent au milieu du silence général. Les visages sont tournés vers un jeune chanteur à la guitare, tous tristement fermés à la lueur des centaines de bougies éparpillées par terre. Nous sommes à Dayton, dans l'Ohio, dans le quartier d'Oregon.

La veille, c'est là qu'un jeune homme blanc armé d'un fusil automatique et équipé d'un gilet pare-balles a tué neuf personnes, dont sa petite soeur de 22 ans, en moins d'une minute, avant d'être à son tour abattu par la police. Il s'agit de la seconde tuerie en l'espace de 13 heures, à la suite de celle d'El Paso, au Texas, qui a fait 21 morts au moins.

Ce soir-là, on rend hommage aux victimes mortelles en même temps qu'on célèbre la présence des survivants, en particulier des 27 blessés - selon un bilan provisoire.

Les participants ont libéré neuf colombes, et ont répété à l’unisson le nom des victimes. Au milieu de la soirée, le gouverneur républicain de l’Ohio, Mike DeWine, a prononcé le début d'un discours d'hommages avant d'être interrompu : « Faites quelque chose, faites quelque chose », a scandé la foule, en référence à la loi sur les armes à feux.

Selon la police locale, le tireur, Connor Bennets, avait 24 ans. Il avait acheté son arme en toute légalité sur Internet.

Plus de No Comment