DERNIERE MINUTE
euronews_icons_loading
Au Brésil, le remaniement de la Commission sur les victimes de la dictature militaire passe mal

Bougies et photos de disparus à la main, des milliers de manifestants sont descendus dans les rues de Sao Paulo le 5 août dernier pour dénoncer la décision du président brésilien Jair Bolsonaro de nommer des militaires au sein de la Commission d'enquête sur les victimes de la dictature qui a opprimé le pays jusqu'en 1985, à la suite du coup d'Etat militaire de 1964. Et c'est en scandant "La dictature : plus jamais ça ! ", que le cortège a pris notamment la direction d'un poste de police connu pour avoir abrité une salle de torture sous la dictature militaire.

Plus de No Comment