DERNIERE MINUTE

Luca Parmitano nous dévoile ses dernières expériences à bord de la Station spatiale internationale

Luca Parmitano nous dévoile ses dernières expériences à bord de la Station spatiale internationale
Tous droits réservés
ESA/NASA
Taille du texte Aa Aa

Cette semaine, Luca Parmitano, astronaute de l'Agence spatiale européenne, notre correspondant de la station spatiale internationale nous fait part de ses dernières expériences :

"Cela fait un peu plus d'un mois que je suis là et ces dernières semaines ont été très chargées et très intéressantes. Commençons par quelques expériences auxquelles j'ai participé. L'une d'elles s'appelle Micro-15 et c'est une expérience de microbiologie où j'ai travaillé avec des cellules que l'on appelle des cellules souches pluripotentes.

Ces cellules souches sont capables de se développer en n'importe quel type de cellules, elles peuvent se transformer en n'importe quel type de cellules du corps. Et les étudier dans un micro environnement nous a permis de comprendre comment elles évoluent et comment elles se diversifient dans la chimie et la biologie.

Parlons maintenant d'une chose très intéressante selon nous, les sorties extravéhiculaires ou EVA communément connues aussi sous le nom de "sortie dans l'espace" par mes collègues Drew Morgan et Nick Hague. Pour la première fois j'étais membre d'équipage, je les ai aidés à installer la combinaison spatiale, les ai envoyé à l'extérieur en toute sécurité et les ai accueillis bord à leur retour.

Ils ont pu installer IDA 3, l'International Docking Adoptor, un nouveau port d'amarrage pour la Station spatiale internationale, un nouveau port d'amarrage pour les nouveaux vaisseaux spatiaux qui sont en cours de construction et qui sont actuellement à l'essai sur Terre pour amener plus d'astronautes dans la station spatiale".

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.