DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Des centaines de femmes défilent à Bagdad pour défendre leur droit de manifester

euronews_icons_loading
Des irakiennes manifestent pour défendre leur droit à manifester avec les hommes, Bagdad, le 12 février 2020
Des irakiennes manifestent pour défendre leur droit à manifester avec les hommes, Bagdad, le 12 février 2020   -   Tous droits réservés  Khalid Mohammed, AP
Taille du texte Aa Aa

"La révolution, c'est moi", c'est le cri lancé par des Irakiennes, bien décidées à faire entendre leurs voix. Depuis octobre, l'Irak est secoué par une révolte populaire contre la classe politique actuelle.

Ces femmes répondent au leader chiite Moqtada Sadr, opposé aux protestataires, mais pas seulement. Le conservateur estime que la mixité dans les manifestations met en péril la religion, la morale et la patrie.

Zaynab, une étudiante de 22 ans, lui répond :

"Notre objectif est de démontrer le rôle des femmes irakiennes dans la protestation. Ici nous sommes comme des hommes. On manifeste pour dénoncer la corruption et l'injustice."

Depuis octobre, le mouvement de protestation a fait près de 550 morts et 30.000 blessés. Il se heurte aux partisans de Moqtada Sadr. "Les casquettes bleues" s'opposent à ceux qui dénoncent le pouvoir en place, en majorité étudiants. Les affrontements entre les deux camps ont fait huit morts, parmi les manifestants.